8.5/10Le chômeur et sa belle - Tome 1

/ Critique - écrit par Maverick, le 03/04/2012
Notre verdict : 8.5/10 - Jacques a dit (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Avec sa jaquette qui ne donne pas envie, la faute à une couverture aux clichés bien gros, un fond trop blanc qui rappelle les guides de couples improbables, ou les manuels de survie du puceau attardé mental qui fantasme sur des nanas polygonées, je dois avouer que je partais avec un gros “à priori” lorsque j’ai pris en main Le chômeur et sa belle. Rien que le titre sent le navet. Et bien pourtant, voilà une des bonnes surprises de ce début d’année en BD. Bon, vous me direz, j’ai des gouts de chiottes en lecture, mais je vais quand même vous en parlez un peu, histoire de vous donner envie de passer le pas de cette couverture banale et de ce titre à la noix.

Jacques est un looser de première. Déjà il est roux, cela commence mal. Ensuite il a 25 ans, aucun boulot, glande sur son fauteuil avec son colocataire le pad à la main, et a bien entendu pleins d’idées dans la tête, cela veut dire qu’il sait (pense) qu’il va tout cartonner dans sa vie professionnelle, mais au final, il va se prendre la réalité des choses bien dans la face. Le rayon de soleil de Jacques, c’est Céline. Cela fait trois mois qu’ils sont ensembles, et ils décident d’emménager. Enfin, Jacques va squatter chez Céline plutôt. L’inverse étant impossible. Ah la vie de couple, que c’est beau. Surtout les premiers jours d’ailleurs. Au début, on fait découvrir ce que l’on aime, ensuite on subit ce que l’autre adore. L’échange dans sa plus jolie représentation. Allez zou, à toi de faire la vaisselle !

Jacques et Céline ressemble à un couple improbable. Jacques est un gros branleur qui passe son temps à trainer avec son pote, tout en amassant le bordel. Bah oui, sa chérie passe derrière lui. Céline, en plus de bosser pour ramener l’argent dans le foyer, est toujours là où il faut pour les tâches ménagères. Vous voyez Marge dans une série américaine un petit peu connue dans le monde, mais si la nana jaunâtre avec une coupe de cheveux longue comme un lampadaire. Et bien, c’est le même genre de femmes, et Jacques est du même style que Homer. Parions que dans quelques albums, les enfants seront comme Bart et compagnie. Loin du plagiat insultant, Le chômeur et sa belle a son propre style, avec des gags soignés, et un fil rouge qui tient en haleine. Nous suivons avec plaisir les débuts de ce jeune couple qui découvre la vie, ses bons côtés, comme ses mauvais. Cette nouvelle série signée Jacques Louis est vraiment très prometteuse, et il faut espérer qu’elle trouvera son public pour que les tomes s’enchainent. Prions que mes doutes en voyant la couverture n’auront pas fait des petits, Le chômeur et sa belle mérite vraiment de se trouver une place au soleil dans les rayons de nos libraires. Un petit coup de cœur, et oui!

Le chômeur et sa belle - Tome 1

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
V pour Vendetta
V pour Vendetta