ATTENTION : CONTENU RESERVE A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités. En consultant cette page, vous attestez être majeur au regard de la loi française et vous prenez vos responsabilités par rapport à son contenu.

CONSULTER QUITTER

8/10Chelsea in love

/ Critique - écrit par iscarioth, le 08/06/2006
Notre verdict : 8/10 - Everything you always wanted to know about sex (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Chelsea in love est un roman graphique remarquable, bien que souffrant parfois de quelques problèmes de lisibilité.

David Chelsea est un illustrateur américain de presse, qui a raconté dans Chelsea in love, paru en 1993 chez Eclipse Books, sa jeunesse vécue dans les années quatre-vingt. Chelsea in love est une chronique autobiographique axée sur la vie amoureuse et sexuelle de son auteur. Chelsea avait à l'époque la vingtaine et était très épris d'une jeune femme répondant au nom de Minnie, au caractère pour le moins lunatique. Chelsea in love a été nominé aux Eisner Awards et aux Harvey Awards. Il aura fallu attendre 2006 pour le voir édité en France.

Deux sujets, puis une nébuleuse

38170.Chelsea in love est un roman graphique remarquable pour sa façon d'aborder le sexe. En ces années quatre-vingt, le fardeau du sida ne plane pas encore au dessus des têtes, la multiplicité des partenaires et de l'acte sexuel ne pose pas encore de problèmes, si ce n'est la peur de tomber enceinte. Et encore, à ce niveau, un bon « catholique hypocrite » peut choisir l'avortement. David Chelsea flâne donc de partenaire en partenaire, de compagne en compagne d'une nuit, d'une semaine ou d'un mois. Les conquêtes du jeune homme sont nombreuses, si bien que nous nous y perdons parfois. A la fin de son ouvrage, David Chelsea dresse un petit bilan et explique ce que sont devenus les personnages. Cet appendice aurait pu avoir un véritable impact émotionnel, à la manière de celui proposé à la fin de De mal en pis, si le lecteur avait eu le temps de découvrir tous les personnages en profondeur. Non pas que le roman graphique soit léger ; sur environ deux cent pages, les deux personnages principaux que sont Chelsea et Minnie sont bien développés. Mais les personnages secondaires sont à la fois trop nombreux et apparaissent trop furtivement pour qu'une fois l'ouvrage achevé, on les distingue tous clairement les uns des autres.

De la ligne claire à la photographie d'une case à l'autre

38171.A l'instar de Joe Matt, David Chelsea met en scène ses états d'âme, turpitudes et pensées. Pour ce faire, ses planche sont parfois très oniriques ou inventives du point de vue de la mise en cadre. Chelsea déstructure souvent la mise en cadre traditionnelle et donne un grand coup de pied dans ses compositions. Ses cases s'étirent de façon anguleuse, leur taille varie si bien qu'on a parfois du mal à saisir le sens de lecture de chaque page. L'auteur soigne énormément ses transitions. Par exemple, pour signifier le déplacement géographique, il place entre deux scènes une multitude de petites cases illustrant un voyage : transports, paysages, attentes... Il existe parfois une très grande variation de style à l'intérieur même d'une planche. Le dessin de Chelsea se fait parfois très épuré, proche de la ligne claire, avec de grands vides et des silhouettes aux étirements caricaturaux. Et, d'un coup, les vignettes se font très travaillées aux traits et hachures avant de devenir complètement photographiques, avec un grain très prononcé. Autre force de David Chelsea, sa façon, ultra précise, de dessiner les expressions faciales. A ce niveau, le personnage de Minnie est assez intriguant. Chelsea ne déifie pas ses personnages, il les dessine avec leurs défauts : double-menton, gencives proéminentes ou autres traits marqués du visage.

About sex

38172.L'autre caractéristique de ce roman graphique est qu'il parle de sexe sans aucun tabou. Le sexe, le couple, l'attachement, l'amour et la fidélité sont au centre de cet ouvrage, jamais larmoyant, parfois très cru mais toujours chargé en réflexion. Les scènes de coït sont clairement exposées, bien que se déroulant souvent dans la pénombre, les sexes sont clairement apparents et David Chelsea ne cherche pas à appliquer d'artificiels caches de pudeur à ses personnages. Le résultat est franchement convaincant, bien que difficilement acceptable pour les lecteurs excessivement pudibonds.


Chelsea in love est un roman graphique remarquable, bien que souffrant parfois de quelques problèmes de lisibilité. Un essai convaincant et plein de dérision sur la contradiction des sentiments et le rapport à la sexualité. A lire !

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Sambre
Sambre