ATTENTION : CONTENU RESERVE A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités. En consultant cette page, vous attestez être majeur au regard de la loi française et vous prenez vos responsabilités par rapport à son contenu.

CONSULTER QUITTER

2.5/10Chantages - Tome 2

/ Critique - écrit par Maixent, le 13/10/2012
Notre verdict : 2.5/10 - Notre Belle Famille (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

On savait qu’il y aurait une suite. Un chantage se fait en deux temps et la couverture annonce directement de quoi il en retourne. Dans un premier temps c’est la mère qui a pris cher. Maintenant, c’est au tour de la fille.

Dans un monde de dépravés, l’inceste n’est qu’une suite logique. Le récit s’ouvre sur
Soirée Mère/Fille
le retour d’Héléna qui après avoir passé la journée à se faire prendre et à se faire humilier rentre chez elle, salie par une série de viols incessants. A bout de force et désespérée, après avoir bu un flacon de rhum, elle s’évanouit sous la douche. La réaction immédiate de sa fille Léa, la ramener sur son lit, et faire l’amour avec son copain sur le corps nu de sa mère évanouie, logique. Le ton est donné.

Dès le départ, on plonge avec de gros sabots dans le grand n’importe quoi. Et on enchaîne sans transition sur la vie de Léa qui subit à peu près les même outrages que sa mère dans le premier tome, devenant à son tour victime d’un chantage et contrainte d’assouvir les désirs pervers de tous les rebuts de son école, guidés par David qui n’est autre que le fils d’un des bourreaux de  Héléna.
Skin Party Trash

Bien sûr, le scénario étant  construit selon un schéma classique, il y aura forcément une scène finale durant laquelle les deux victimes se retrouveront ensemble dans un fantasme répandu bien qu’étrange de sexe mère/fille. A noter quand même que malgré le twist final prévisible, cette dernière scène réussi à maintenir un peu de piment, les deux protagonistes ignorant chacune ce qu’il se passe, faisant de fait du lecteur un voyeur omniscient, ce qui n’est pas déplaisant.

Comme dans le premier opus, on retrouve les même défauts, des scènes très crues pas vraiment justifiées, un dessin pas très évolué qui a tendance à changer d’une page sur l’autre. En fait, ce deuxième tome n’est que la suite du premier et on n’y apprend pas grand-chose de nouveau. Les hommes sont toujours des salauds, peu importe leur âge, et les femmes des trainées qui résistent un peu par principe mais qui aiment ça au final. Rien de vraiment très fin, c’est même plutôt insultant et ça fera sans doute fantasmer une certaine catégorie de personnes mais laquelle ?

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6