8.5/10Le Chant des Stryges - saison 3, Tome 13 - Pouvoirs

/ Critique - écrit par plienard, le 07/10/2010
Notre verdict : 8.5/10 - C’est stryge étrange… (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

On retrouve tous nos héros pour un nouveau cycle qui se veut plus tourné sur l'aspect humain. Quelques petits nouveaux arrivent aussi pour pimenter tout cela.

L'événement de cette rentrée « bédéistique » chez Delcourt, est sans nul doute ce 200ème scénario de Corbeyran, le treizième épisode de la série Le chant des stryges. Portera-t-il chance ou pas ? Toujours est-il que le scénariste nous donne rendez-vous pour son 300ème. Et l'on veut bien croire qu'il y arrivera, tant l'auteur est prolifique, ne serait-ce que concernant le monde des stryges : deux cycles pour Le chant des Stryges avec six albums chacun et un troisième cycle qui débute ; Le clan des chimères (série complète en six tomes) ; la série en cours Le siècle des ombres avec le deuxième tome qui sort en novembre 2010, et le maître de jeu (série composée de six albums). Et n'oublions pas les séries complètes d'Asphodèle, La loi des douze tables et Les hydres d'Ares. Et je ne vous parle même pas de toutes les autres (XIII Mystery ...).


Dans l'album qui nous intéresse, pas moins de cinq histoires son racontées. Cinq histoires qu'il va falloir réunir ! Le défi est à la hauteur de l'homme et nous met l'eau à la bouche. On retrouve Nivek en balayeur dans un hôpital psychiatrique , Debrah qui fait enlever un stryge mâle, Jill qui joue les tueuses à gages pour la maffia, Abeau et Cylinia qui ont encore bien des secrets à révéler et un petit nouveau, Austin « Sinner » Carson qui ferait passer Hannibal Lecter le tueur du Silence des agneaux pour un compagnon de jeu.

Ce treizième album est bien un album de remise ne place. On commence un nouveau cycle, le troisième. Il est donc important pour les auteurs de rappeler quelques points importants et montrer les changements avec l'empire Weltman complètement démantelé. Chaque cycle se veut être le reflet de l'influence de notre société (économique, sociale, politique). Ainsi le premier cycle (albums 1 à 6) se déroule dans les années 90 avec ses théories de grand complot. L'ennemi n'est pas identifiable et les doutes se portent sur des complots d'état, des organisations secrètes, Big Brother... Dans le deuxième cycle et les années 2000, l'économie reprend une place importante dans la société. Les auteurs traitent donc, dans les tomes 6 à 12, de l'énorme société de Sandor G. Weltman rappelant les grands consortiums industriels que l'on a connus dans les premières années du XXIème siècle. Le troisième cycle semble démarrer par un recentrage sur le genre humain.


A la lecture, on remarquera que le récit est plus nerveux, renforcé par les différentes histoires racontées en parallèle. On remarquera aussi que Nivek a perdu sa gueule de jeune premier et que Debrah qui a été si attirante par son physique et sa personnalité, devient moins sexy. Elle remplace Weltman. Le dessin nous régale toujours autant, même si je trouve que les femmes sont toujours mieux réussies que les hommes, surtout concernant les visages. Mais c'est peut-être mon côté hétéro qui parle. Une remarque aussi sur le travail de la couleur pour féliciter Lucas Malisan pour son travail qui met parfaitement en valeur les atmosphères différentes qui parsèment l'album.

Un nouveau cycle démarre et ce sera le dernier. Profitons donc des cinq prochains albums car il semble bien que de belles et horribles choses vont se passer. J'en frémis d'avance.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre