8.5/10Les Carnets de Darwin - Tome 3 - Double nature

/ Critique - écrit par plienard, le 22/02/2012
Notre verdict : 8.5/10 - Dr Darwin et Mister Griffus (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Troisième et dernier tome de la série de Sylvain Runberg et Eduardo Ocaña. Tous les secrets et mensonges vont être dévoilés pour un incroyable final. Jouant sur la théorie de Darwin pour justifier leurs propos et lui donner une certaine véracité, ils jouent aussi sur la possible double personnalité de leur personnage.


DR.
On démarre donc au cimetière et on assiste à l’enterrement de Louise Stuart, prostituée assassinée dans le tome précédent. Parmi le peu de personnes qui assistent à la cérémonie, Charles Darwin est présent, peiné et surtout horrifié. Serait-il possible qu’il soit le responsable de ce meurtre ? Un trouble profond l’envahit et l’écœure. Il se sent coupable. Pendant ce temps, les autorités prennent des mesures adéquates. L’explication officielle de tous ces événements est la présence d’agents ennemis infiltrés dans le pays. On fait pourtant appel à Sir Henry Rillons, célèbre chasseur de grands fauves. Le malheureux, lui et son équipe, n’auront pas le temps de sortir les fusils. Ils seront tous simplement déchiquetés par les griffus. Mais au delà de cette bestialité, que sont-ils vraiment ?

Cette série est une réussite totale. La montée en puissance, de l’intrigue, du suspens et de l’horreur se fait au fil des albums et est maitrisé d’une main de maître.
DR.
Ce dernier tome allie, à la fois, scènes de carnage et explication avec une accélération des événements tout à fait haletante. Si la maîtrise du scénario est indéniable, la puissance du dessin et son pouvoir de persuasion est hallucinante. L’attaque du train par les griffus est impressionnante. On ressent la puissance des animaux, leur vitesse, leur rage et leur tranchant. Mais chose plus étrange, à mesure qu’Ocaña nous dévoile leur apparence, on les découvre doués d’une certaine intelligence et d’un sens de la mise en scène. L’auteur espagnol déroule son talent au fil des pages, passant de moment de pauses où tout se révèlent à des moments de rage et de batailles. Il nous propose aussi des griffus à la fois original, horrifiant dans un mélange de tigre, de lion, de loup et autres bêtes féroces.

À la lecture de l’album, on se met à rêver de cinéma. On voit les scènes et les personnages se mouvoir. On entend le bruit des chocs, des cris, des coups de feu, le sifflement des coups de pattes cinglant. On se croirait au cinéma mais installé confortablement dans son fauteuil. Un très bon moment de lecture.


DR.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Sambre
Sambre