9/10Carnaval - Tome 2 - Le frère du Diable

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 27/06/2011
Notre verdict : 9/10 - La fête est loin d'être finie ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

La premier tome était un régal, la suite l'est aussi. En plus de son folklore captivant, le dessin d'Akalikoushin fait mouche avec brio.

La suite de Carnaval est arrivée et le moins que l’on puisse dire, c’est que la curiosité est au rendez-vous. Après un premier album captivant tant sur le fond que sur la forme, Akalikoushin poursuit les aventures de son héros mystérieux. Le jeune auteur va t-il autant nous enivrer ou bien tel un mauvais rhum, son récit va t-il s’essouffler et nous provoquer une belle gueule de bois ? En tout cas, la bouteille a fier allure puisque la couverture semble de bonne augure.


Mes biens chers frères ...
Nous retrouvons donc notre homme à masque de lapin dans une thématique différente. Après le retour sur l’île et les révélations de l’album précédent, notre protagoniste va aller plus loin dans sa vendetta. L’enquête et le but avoué de sa visite (la rénovation de l’église) sont donc au second plan. Dorénavant, il s’agit de renouer avec les fantômes du passé et de mettre un terme à la folie qu’il a créée dix ans avant. C’est l’occasion de découvrir davantage de chose sur les personnages existant mais également sur les petits nouveaux. Anti héros maudit ou sauvage énigmatique vont ainsi ajouter au plaisir que nous avons de découvrir le folklore et la mythologie d’Estrada. Dans cet album, la part d’ésotérisme de l’intrigue est plus prononcée. Fantôme, démon et autres rituels peuplent cet album. La fin mystifie au sens propre comme au figuré le lecteur. Ainsi, si la nostalgie et une certaine tristesse nous avaient séduit dans le premier opus, c’est véritablement la quête de vengeance et de rédemption.


Fontaine, je ne boirais pas de ton rhum !
Si les thèmes ont quelques peu évolué, le dessin est toujours aussi agréable. Le jeu des couleurs, les nuances et les design même des décors ou des personnages sont de toute beauté. L’auteur prouve dans cet album qu’il sait également mener des scènes d’actions puisque des courses poursuites, des explosions et des bagarres prennent place. Si la pluie ajoutait une touche d’immersion via les couleurs, dorénavant, ce sont les émotions qui contribuent à porter le style de l’artiste.

Grâce à ses graphismes et son intrigue, ce second tome réussit haut la main à nous convaincre et nous emporter dans son univers. La fin, lourde de conséquences et de mystères est une invitation à la découverte que nous avons hâte d’effectuer.


C'est quand même le lapin le plus classe du monde !

A découvrir
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre