8/10Car l'enfer est ici - Tome 1 - 508 statuettes souriantes

/ Critique - écrit par plienard, le 17/09/2011
Notre verdict : 8/10 - Plongée en enfer (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

La suite du Pouvoir des innocents arrive chez Futuropolis. Un gage de qualité supplémentaire qui se vérifie au fil des pages. Une petite plongée en enfer, ça vous dit ?

Joshua Logan est recherché dans tout New York, et toute l’Amérique depuis six mois. Depuis l’attentat qui a couté la mort à 508 personnes, dont l’icône nationale Steven Providence. Six mois de cavale pour finir par se constituer prisonnier, mais non pas pour être jugé coupable, mais bel et bien pour prouver son innocence.


DR.
Car l’enfer est ici
est la suite annoncée du pouvoir des innocents (cinq albums chez Delcourt entre 1992 et 2002) et est la série parallèle de Les enfants de Jessica (un album chez Futuropolis en Avril 2011). Le fait de paraître étrangement chez Futuropolis lui donne, disons-le clairement, une aura supplémentaire de crédibilité dans un format tout a fait original.

Que ceux qui n’ont pas lu Le pouvoir des innocents se rassurent, cela n’est ni nécessaire ni fondamental. De nombreuses explications faites par le biais de reportages, de l’interrogatoire de Logan, vont permettre au lecteur d’appréhender rapidement les événements antérieurs. Il restera la seule sensation de vouloir, à tout prix, lire les albums précédents, tellement l’envie sera forte de connaître tous les tenants et les aboutissants. En fait, cet album agit comme une drogue et l’effet de manque se ressent très rapidement. Et je sais de quoi je parle, je n’ai pas lu les albums parus chez Delcourt.

Vous l’aurez peut-être compris, cet album est formidable. L’intrigue est forte et envoutante et le dessin renforce ces sentiments. Découpé en trois chapitres, une montée en puissance se fait à chaque fois et où l’avenir de Joshua Logan semble de plus en plus compromis. L’ignorance des épisodes précédents permet au lecteur de se poser aussi des questions sur la culpabilité du personnage principal. L’est-il réellement ? Les auteurs jouent sur cette question et nous amènent à douter. Quoi de meilleur pour nous captiver ?

Prévu en trois tomes, notre faim de vérité reste intacte et énorme. Ils restent aux auteurs Brunschwig, Hirn et Nouhaud à nous alimenter rapidement.


DR.

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre