4/10Cap Horn - Tome 3 - L'ange noir du paramo

/ Critique - écrit par plienard, le 11/06/2011
Notre verdict : 4/10 - Le lecteur est à l’ouest ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Mac Hilian veut récupérer Johannes Orth. Pour cela, il enlève la jolie Ana Lawrence pour faire un échange. Si l’album ne fait pas vraiment avancer le schmilblick, il fait au moins le ménage dans les personnages.

Mac Hilian veut récupérer Johannes Orth emprisonné par le commandant Lagarigue. Pour cela, il a enlevé Miss Ana Lawrence et il la libérera contre le prisonnier. Le soldat argentin ne peut pas accepter un tel chantage et réunit quelques hommes pour libérer la pauvre jeune femme.


DR.
Si dans les premiers tomes, les ennuis sans cesse grandissants et la diversité des personnages donnaient beaucoup d’ampleur à l’histoire, dans ce troisième tome, Christian Perrissin – le scénariste – semble se débarrasser un peu rapidement de difficultés dans lesquelles il s’était mis tout seul. Tout d’abord, comment libérer Anna alors qu’Orth est sous les verrous ? La solution, que je vous laisse découvrir, est encore acceptable mais la chasse à la femme qui s’en suit a tout de la fumisterie. Vingt bons hommes, tous plus cruels les uns que les autres – c’est comme cela qu’on nous les vend – se font semer par une bonne femme dans les marécages (dont la dernière course à pied effrénée qu’elle a du faire était pour arriver à l’heure à l’église). Quand au docteur français, sorte de Mengele avant l’heure, a une fin pour le moins brûlante. En parallèle de la chasse à la femme, une chasse à l’homme (l’indien Yakaïf) s’organise aussi chez les soldats français. Si c’est la partie la plus intéressante – cet homme indien qui retourne à ses racines bon gré mal gré – on a l’impression d’un récit sur des enchaînements d’événements dont Johannes Orth est à l’origine mas sans réel fil conducteur.
DR.
Le personnage aura d’ailleurs cette phrase qui semble être là pour tout justifier : « le jour où j’ai quitté le Paramo ... j’étais loin d’imaginer qu’autant d’innocents se trouveraient mêlés à tout ça ». Quant au lieutenant François de Boeldieu et au marin du Gust of wind, ils traversent l’album devant les yeux du lecteur médusé et incrédule. Si l’on ne voit pas toujours pourquoi le premier se retrouve dans l’album, le second est là pour justifier certains événements futurs. Un procédé comme un autre, mais dont le lecteur ne sait quoi faire. Un point remarquable est la qualité du dessin qui semble s’améliorer.

A défaut d’apporter des réponses, les auteurs se débarrassent de quelques personnages secondaires de façon brutale et expéditive. Gageons que le quatrième album fournira plus de précisions sur tout cela. De toute manière, il ne nous reste plus que cela.

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse