7/10Brune Platine

/ Critique - écrit par plienard, le 01/05/2013
Notre verdict : 7/10 - Ce n’est pas une histoire de castards ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Brune Platine est la nouvelle petite pépite de la collection KSTR chez Casterman. Signé par les auteures Lisa Mandel et Marion Mousse, c’est histoire de Brune et Platine, deux détectives privées associées.


DR.

Elles vont être contactées par Claire Maygault, une jeune femme qui veut retrouver son père qui a disparu alors qu’elle n’avait que 4 ans. Elle s’y prend maintenant car une blessure au cou, qu’elle s’est faite en tombant des escaliers et que son père lui avait soigné avant de disparaitre, s’est rouverte depuis peu. Elle y voit comme un signe.

Cet album interpelle par son étrangeté. Tout d’abord, les personnages, Brune et Platine, sont à l’opposée l’une de l’autre. La première, homosexuelle – caractéristique qui peut paraître anodine mais qui se justifiera au fil de l’album – a un don. Elle peut lire l’âme des femmes. Elle est grande et fine, et comme son nom l’indique, brune. Elle profite de la vie. C’est le stéréotype de l’homo qui fait la fête et a de nombreuses aventures. La seconde, Platine, est une femme opulente, toute en rondeur. Blonde, évidemment, c’est une sorte de Marylin Monroe, sexy et enjouée.

On pourrait croire que ce duo de détectives hétéroclites ne va pas fonctionner. Mais bien au contraire. Elles sont efficaces, il n’y a rien d’irréaliste dans leur enquête. Elles sont efficaces et sympathiques, assez cartésiennes si on fait exception du don de Brune. Et leur enquête avance vite et bien.

Les deux auteures livrent un album de très bonne facture avec une conclusion tout à fait épatante. Le dessin n’est pas toujours folichon, mais il correspond à un style du moment. Le réalisme du dessin n’est pas toujours de mise et il n’est pas rare de voir un doigt crochu et des traits un peu lâche. Mais l’important est sauvegardé : l’identification facile des personnages et des situations. Le lecteur se laisse facilement emporter par l’enquête et le côté futile et libertin de certains personnages au début fait vite place à de l’efficacité. Un nouveau bon album dans la collection KSTR, comme d’habitude.


DR.

 

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre