8.5/10Broussaille - Tomes 1 à 3

/ Critique - écrit par iscarioth, le 16/08/2006
Notre verdict : 8.5/10 - Un trésor enfoui (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Critique des tomes 1 à 3 : Broussaille est une série apaisante, douce et humaniste, l'une de celles qu'il convient de lire pour s'évader.

Il y a des séries très réputées et citées chez les bédéphiles et malheureusement inconnues du grand public. Broussaille en fait partie. En apparence, une bande dessinée jeunesse classique, dans la plus pure tradition belge. Un jeune héros roux au caractère paisible et aux énormes lunettes, des couvertures gentiment oniriques, un dessin plein de douceur... Broussaille ressemble à tout un tas d'oeuvres calibrées jeunes enfants. En consultant la bibliographie du scénariste Michel Bom, on découvre d'autres séries dans le même ton apparent : Gil Sinclair, Yvain et Yvon, Julie, Claire et Cécile... Et pourtant... Broussaille est bien à retenir comme une série exceptionnelle.

Onirisme et humanisme


Les aventures du jeune Broussaille se caractérisent tout d'abord par une douceur exceptionnelle. La simplicité du jeune homme est communicative, les scénarios réussissent à transmettre plein de tendresse, sans jamais se montrer mièvres. Broussaille se situe à la lisière entre l'onirique (presque le fantastique) et le quotidien. Dans le petit appartement de Broussaille, des BD qui traînent un peu partout : La Balade de la mer salée, Watchmen, Moebius, Akira... Les mystères qui se développent dans les albums de Broussaille n'envoient pas notre personnage à l'autre bout de la planète ou de l'univers. Même dans leurs fantasmes, les aventures de Broussaille restent cohérentes, elles se déroulent en bas de chez lui. Les personnages sont simples, presque caricaturaux, mais débordent d'un humanisme apaisant. Chaque album semble bâti sur le modèle d'une enquête. Dans le premier tome, l'enquête est obsessionnelle, elle ronge Broussaille jusque dans son sommeil. Dans Les sculpteurs de lumière, l'enquête se fait presque involontaire, les divers éléments troublants étant amenés à Broussaille par le hasard. Dans La nuit du chat, l'enquête du personnage est réalisée sur lui-même. On atteint avec le troisième album le plus haut point d'humanisme de la série. Broussaille part toute la nuit à la recherche de son chat, qui s'est échappé de l'appartement. Sur son chemin, il se retrouve face à quelqu'un de mystérieux, une espèce de vieux paria plein de sagesse qui lui ouvre les yeux sur sa propre vie et qui lui apprend à dire « je veux plutôt que je voudrais ». Le dessin de Frank épouse bien évidemment la douceur et le contenu du scénario de Bom. Les traits sont arrondis, les visages débordent de caractère et les paysages sont colorés et développés (voir les décors paradisiaques de Les sculpteurs de lumière).

Onze années après La nuit du chat, Frank et Bom produisent un nouvel album des aventures de Broussaille, Sous deux soleils, suivi ensuite de Une faune sur l'épaule, sorti en 2003. Broussaille est une série apaisante, douce et humaniste, l'une de celles qu'il convient de lire pour s'évader.


Tome 1 - Les baleines publiques (1987)
Tome 2 - Les sculpteurs de lumière (1987)
Tome 3 - La nuit du chat (1989)

A découvrir
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6