5/10Bowen : concours de gros manches

/ Critique - écrit par athanagor, le 10/07/2011
Notre verdict : 5/10 - Ah, les plus hauts (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Avec un dessin étrange, entre comics et BD belge, cet album propose une histoire qui aurait été appréciable, si elle ne se prenait pas tant au sérieux.

Sur un fond qui fait furieusement penser à L’étoffe des héros, pour ses aspects techniques et des éléments de sa narration, cette BD machine une aventure d’espionnage nappée dans du projet militaire secret, avec du désert de
DR.
Nevada autour. Mettant en avant des pilotes forts en gueules, des méchants russes aussi silencieux que balèzes et des chicas à la cuisse légère, ce livre fait penser, au fur et à mesure de la progression, à un comics d’espionnage remis au goût du jour et destiné à un public adulte. Avec moult rebondissements, des éclats de rire les deux poings sur les hanches et, cerise sur le gâteau, un soupçon d’extra-terrestre, tout est fait pour ficeler une aventure dont les éléments semblent si peu laissés aux hasard qu’on croit y déceler une ironique caricature.

Mais, hormis son style graphique assez sec et cette histoire rocambolesque d’avions secrets, ce qui étonne le plus c’est que cet album soit le premier d’une série. A le lire et à le terminer on a véritablement l’impression d’avoir affaire à un one-shot. Tout semble indiquer une histoire pensée pour être unique, que ce soit le format, les relations entre les personnages, les expositions de leurs histoires personnelles, ou encore les nanas dont l’importance dans le système narratif est inversement
DR.
proportionnelle à la taille de leurs bonnets de soutien-gorge. Dans cette hypothèse, cette BD aurait alors pu avoir un certain intérêt en tant que délire spontané sur fond de secrets gouvernementaux, à mi-chemin entre Buck Danny et Watchmen. Mais il s’agit bien d’un tome 1 et le plus gênant, c’est qu’on ne s’en rend vraiment compte qu’à la fin, quand est faite l’annonce du tome 2. On se souvient alors de ces éléments étranges qui, dans un système unique, auraient fait partie du délire qu’on imaginait plus tôt. Le personnage masqué, aussi mystérieux que son apparition est brève, et l’évocation appuyée d’éléments extra-terrestres, événements grandement dissonants dans l’histoire, sont dans un premier temps réellement amusants, tant leur présence est incongrue, voire stupide. Mais il s’agit là d’une impression qu’on a en pensant lire un one-shot. Quand on découvre s’être trompé et être face à une série, ces éléments prennent une certaine logique, mais après coup, et c’est à la limite du décevant.

Alors si le tome 2 réussit à donner à nouveau l’impression de lire un one-shot, ça sera sûrement très bien. Mais gageons que cela ne sera pas le cas.

A découvrir
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Joe Bar Team
Joe Bar Team