8/10Blueberry -

/ Critique - écrit par juro, le 12/02/2004
Notre verdict : 8/10 - Blueberry (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 8 minute(s) - laisser un commentaire

Blueberry est une oeuvre exceptionnelle qui s'impose comme la gâchette la plus rapide de l'Ouest du pays de la bande dessinée grâce à ses scénarios s'étalant sur plusieurs cycles et surtout avec son héros humain au passé trouble.

Pied tendre, si tu lis cet avis sache que quarante ans ont été nécessaires pour voir la série mythique de ses créateurs Jean-Michel Charlier et Jean Giraud (alias Moebius) être adaptée en film. Autant le dire tout de suite, cette série c'est de l'or en barre, gringo, mais aussi l'une des plus connues dans la bande dessinée adulte avec un succès qui ne s'estompe seulement que légèrement ces dernières années. Néanmoins chacune des parutions d'un nouvel album du héros le plus intrépide du Far West est un événement si bien que deux autres séries parallèles ont été lancées dans la foulée du succès. La série originale éponyme du nom du héros se poursuit encore aujourd'hui avec d'autres auteurs qui ont repris le flambeau car comme tu le sais dans le dur monde du Far West, une série à succès ne meurt jamais à moins qu'elle soit percée de plomb de part en part. Du goudron et des plumes pour Coteggiani et ses acolytes pour avoir repris l'oeuvre originale ? Un seul moyen de le savoir, amigo, arme-toi d'un colt et enfourche ton destrier pour rentrer dans le monde impitoyable du lieutenant Blueberry...

"I am a poor lonesome cow-boy and a long, long, LONG way from home"

A l'origine, Charlier et Giraud ont donc été les pionniers de l'adaptation des westerns du support cinématographique à celui du papier pour le feu magazine Pilote à l'époque. Le pari est a priori une vraie mine d'or puisque le cinéma a donné au genre ses lettres de noblesse et c'est donc en pleine effervescence que sort le premier tome d'une série qui en compte vingt-sept aujourd'hui sous le nom de Fort Navajo. Personnellement, connaissant la série depuis fort longtemps mais ne l'ayant que feuilletée jusqu'alors, je m'attendais à voir les canons de l'esprit américain ressortir et tomber dans un énième remake de la conquête de l'Ouest sur fond de massacre d'indiens... pas du tout ! Prenant le virage inverse, les auteurs ne tombent pas dans la facilité d'un remake de film mais donne un nouveau souffle au genre puisque les indiens trouvent une place plus juste. L'Ouest est peuplé de serpents à sonnettes de toutes formes et indiens aussi bien que militaires et bandits causeront bien des tracas au lieutenant. Rassuré sur ce premier point, je continue mon périple riche de trente albums rien que pour la série principale. Première chose à savoir sur Blueberry, l'ensemble de l'histoire évolue par cycles d'albums et il est donc nécessaire de suivre les traces des aventures du lieutenant pas à pas.

Au lendemain de la guerre de sécession, dans une ville du Nouveau-Mexique, une fusillade éclate dans le saloon après une partie de poker dont l'issue était plus ou moins douteuse et au centre de cet échange de coups de feu nous retrouvons le lieutenant Graig, gentleman élevé au grain au sein des yankees, qui vient porter secours à l'homme qui est à l'origine de la dispute. Après avoir sympathisé ou plutôt fait la désagréable connaissance de cet homme rustre répondant au nom de la myrtille, de son vrai nom Mike Steve Donovan (même si dans le premier volume il est nommé Mike T. Donovan). Graig décide alors de le quitter pour rejoindre Fort Navajo mais va rapidement se rendre compte que cet homme lui est bien supérieur par son expérience et sa connaissance de l'Ouest surtout que les Apaches sont à première vue sur le point de déclencher les hostilités avec les Longs Couteaux et qu'ils ont commencé le massacre de quelques pionniers. Suspicion, conciliation et actes héroïques sont le lot quotidien de l'incarnation typique du personnage de western : un homme solitaire, charmeur mais aussi rebelle et doté d'un caractère de cochon, il possède à peu près tous les talents en plus d'être drôle... et c'est ainsi que le cycle navajo s'entame avec pas moins de cinq volumes successifs permettant à Blueberry de se tailler une célèbre réputation grâce à son personnage charismatique à souhait mais aussi à l'esprit de défense des injustices contre les indiens. Par la suite, les aventures du légendaire cow-boy se développeront en plusieurs cycles où il croisera la route de tous les éléments qui ont fait la légende du Far West : le chemin de fer, la recherche de l'or, les femmes fatales, les complots et relations politiques, les tribus indiennes, les parties de poker au couteau ainsi que les personnages et faits historiques marquants de l'époque encore plus présents lors des derniers albums, dont le dernier tome est paru en septembre 2003 sous le titre de Ok Corral... énormément d'éléments pour rendre une oeuvre si complexe.

Un point intéressant de l'oeuvre est l'évolution du personnage au fur et à mesure des albums. En effet, à la différence des héros intemporels, Blueberry connaît un profond remaniement de personnalité. A ses débuts, le couple de créateurs désirait un héros inspiré de Jean-Paul Belmondo, ce qui n'a pas tardé à prendre forme à travers les caractéristiques de son comportement de rusé, défenseur de la juste cause. La transformation du héros se produit à la suite des aventures rocambolesques qui font affecter sa situation en le faisant devenir un homme traqué sur lequel le sort s'acharne sans cesse. A l'orée d'atteindre ses quarante années, le personnage marque une nouvelle évolution qui prend forme dans le cycle actuel, Mister Blueberry, dans lequel il décide de briser la fatalité et revenir à une vie plus décente.

Le second point de vue de l'oeuvre est sans aucun doute la symbiose qui s'est opérée entre le scénariste et le dessinateur du couple original. Jean-Michel Charlier a rendu quelques uns des scénarios les plus passionnants qui soient notamment pour le cycle Chihuahua Pearl qui ressemble véritablement à un film à la vue de l'ensemble des éléments présents qui rendent l'histoire captivante. La force de Charlier est de réussir un subtil mélange entre action, suspense, enquête et humour. Le tout ne se déguste pas mais se dévore littéralement d'autant plus que Jean Giraud s'affirme au fur et à mesure des albums oubliant le personnage « belmondesque » pour un vrai personnage s'apparentant au genre. Par ailleurs, l'encrage des cases omniprésent dans les premiers volumes disparaît aussi petit à petit pour aboutir à de somptueuses représentations qui mettent en scène les magnifiques paysages de l'Ouest et l'affinage du trait se ressent aussi au niveau du chara design. Sa transformation en Moebius au fur et à mesure de l'oeuvre se constate sans peine car la qualité du dessin ne cesse de s'intensifier. Le seul point négatif semble être le dernier cycle entamé qui est un poil moins intéressant... mais c'est à peu près tout.

Retour aux sources

La série acquérant une sacrée renommée, une série parallèle voit le jour avec pour titre La Jeunesse de Blueberry avec treize albums au compteur dont le premier sort en 1975 et qui s'attache donc à décrire la jeunesse du héros. Si le style graphique est changeant entre les albums, tout ceci se comprend forcément avec les remplacements incessants de scénaristes et de dessinateurs qui se sont opérés. Les trois premiers tomes sont signés par le couple original qui rompt volontairement avec le trait des précédents albums pour conter l'histoire d'un anti-héros sudiste raciste totalement surprenant avec l'image que donne Blueberry de lui-même dans la série originelle mais la guerre de Sécession marquera d'irrémédiables transformations dans la vie du héros tout en le marquant profondément. Jeune blanc bec sans expérience, Blueberry va faire la connaissance de la vie dans le Far West mais aussi perdre une vie qui l'avait vu naître avec une cuillère en argent dans la bouche... et ce point de départ est essentiel à tout admirateur de la série mais seulement à lire après avoir lu quelques albums de Blueberry.

Les remplacements se multiplient mais la qualité reste. Tous arrivent à rendre des scénarios et des planches d'exception qui rendent ce passé très agréable à lire et expliquent les raisons pour lesquelles le héros opte pour son surnom, trahit son camp et arrive à se découvrir un nouveau comportement plus digne de la nature dont il est capable. Une belle évolution qui se traduit par la même rythmique que dans les albums précédents en reprenant les éléments qui en ont fait le succès. Aussi bon, aussi intéressant et tellement prenant que La Jeunesse de Blueberry représente un parfait complément de la vie antérieure du lieutenant.

Promotion myrtille

Enfin, une autre série parallèle naît avec pour titre Marshal Blueberry mais à la différence des deux autres, elle est bien moins réussie. Giraud avait imaginé cette aventure s'étalant sur trois volumes qui remettent en place le personnage principal au temps de Fort Navajo dans un scénario sans rondeur. C'est Vance pour les deux premiers tomes et Rouge pour le dernier qui s'y collent. Adapté à partir de 1996, le plus récent des Blueberry se distingue par la singularité de son histoire bien carrée voire tellement linéaire qu'elle ne donne rien de nouveau au genre. Même si la fin sauve l'honneur, l'oeuvre n'est pas véritablement une réussite car notre cow-boy se retrouve confronté une fois de plus aux indiens et à des bandits sans foi ni loi.
Vance a beau avoir travaillé sur Bob Morane et XIII, son dessin n'a plus grand-chose à voir avec l'esprit de la série et Rouge arrive bien tard pour redonner un semblant de crédibilité à la série mais dans l'ensemble le tout est lisible... sans plus.


Pour conclure (enfin !), Blueberry est une oeuvre exceptionnelle qui s'impose comme la gâchette la plus rapide de l'Ouest du pays de la bande dessinée grâce à ses scénarios s'étalant sur plusieurs cycles et surtout avec son héros humain au passé trouble. Pour ceux qui aiment le genre, il reste aussi Jerry Spring de Jijé. Enfin, bien sûr, il reste le film s'inspirant de l'album Le spectre aux balles d'or et la question qui se pose est Jan Kounen va-t-il dénaturer un peu, beaucoup ou énormément la bande dessinée de Charlier... Un mystère de l'Ouest résolu dès sa sortie !


Liste des albums (mise à jour au 28 novembre 2008) :

Blueberry / Mister Blueberry

Tome 1 - Fort Navajo (1965)
Tome 2 - Tonnerre à l'ouest (1966)
Tome 3 - L'aigle solitaire (1967)
Tome 4 - Le cavalier perdu (1968)
Tome 5 - La piste des Navajos (1969)
Tome 6 - L'homme à l'étoile d'argent (1969)
Tome 7 - Le cheval de fer (1970)
Tome 8 - L'homme au poing d'acier (1970)
Tome 9 - La piste des Sioux (1971)
Tome 10 - Général tête jaune (1971)
Tome 11 - La mine de l'allemand perdu (1972)
Tome 12 - Le spectre aux balles d'or (1972)
Tome 13 - Chihuahua Pearl (1973)
Tome 14 - L'homme qui valait 500 000$ (1973)
Tome 15 - Ballade pour un cercueil (1974)
Tome 16 - Le hors la loi (1974)
Tome 17 - Angel Face (1975)
Tome 18 - Nez cassé (1980)
Tome 19 - La longue marche (1980)
Tome 20 - La tribu fantôme (1982)
Tome 21 - La dernière carte (1983)
Tome 22 - Le bout de la piste (1986)
Tome 23 - Arizona love (1990)
Tome 24 - Mister Blueberry (1995)
Tome 25 - Ombres sur Tombstone (1997)
Tome 26 - Geronimo l'Apache (1999)
Tome 27 - OK Corral (2003)
Tome 28 - Dust (2005)
Hors-série - Apaches (2007)

La jeunesse de Blueberry

Tome 1 - La jeunesse de Blueberry (1975)
Tome 2 - Un yankee nommé Blueberry (1979)
Tome 3 - Cavalier bleu (1979)
Tome 4 - Les démons du Missouri (1985)
Tome 5 - Terreur sur le Kansas (1987)
Tome 6 - Le raid infernal (1990)
Tome 7 - La poursuite impitoyable (1992)
Tome 8 - Trois hommes pour Atlanta (1993)
Tome 9 - Le prix du sang (1994)
Tome 10 - La solution Pinkerton (1998)
Tome 11 - La piste des maudits (2000)
Tome 12 - Dernier train pour Washington (2001)
Tome 13 - Il faut tuer Lincoln (2003)
Tome 14 - Le boucher de Cincinnati (2005)
Tome 15 - La sirène de Veracruz (2006)
Tome 16 - Cent dollars pour mourir (2007)
Tome 17 - Le sentier des larmes (2008)

Marshal Blueberry

Tome 1 - Sur ordre de Washington (1991)
Tome 2 - Mission Sherman (1993)
Tome 3 - Frontière sanglante (2000)

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I