Biographie de Baru

/ Biographie - écrit , le 02/08/2008 - Mise à jour le 26/01/2011

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Baru, né en 1947, s'appelle en réalité Hervé Barulea. Il fait ses débuts en 1982, à 35 ans, en dessinant quelques récits complets dans Pilote. Deux ans plus tard, il remporte l'Alfred 1985 du meilleur premier album à Angoulême (mais pas le prix du titre de bon goût) avec le premier tome de Quéquette Blues. En 1985, Dargaud San Antonio lui dirait :
San Antonio lui dirait : "Baru, riez !"
publie La piscine de Micheville, suivi des deuxième et troisième volumes de Quéquette Blues. En 1985 et 1987 paraissent, chez Futuropolis, La communion du mino et Vive la classe. Il réalise alors deux histoires pour l'Echo des Savanes : Cours camarade et Le chemin de l'Amérique (Alph'art du meilleur album 1991 à Angoulême, coécrit avec Jean-Marc Thévenet, dont la réedition paraîtra mi septembre 98 chez Casterman), édités en 1988 et 1990 par Albin Michel.

En avril 1995, il publie L'autoroute du soleil chez Kodansha, puis le voit réédité chez Casterman dès septembre. L'album se verra remettre le Prix des libraires spécialisés et l'Alph'art du meilleur album 1996 au festival d'Angoulême. Suivront chez Casterman en janvier 97, Sur la route encore, et en 98, Bonne année. En 1999, Baru entame la série Les années Spoutnik, toujours aux éditions Casterman, mais n'oublie pas pour autant de changer d'air, en publiant par la suite L'enragé chez Dupuis, dans la collection Aire Libre (d'où la notion de changer d'air, évoquée plus tôt dans cette même phrase).

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
V pour Vendetta
V pour Vendetta