8/10Bimbos versus Chatons tueurs - charrément bien !

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 05/05/2011
Notre verdict : 8/10 - Charismatique ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Des femmes aux formes avantageuses face à des chatons démoniaques. Une formule simple et efficace comme le démontre Thomas Mathieu dans cet album. Style simple pour héroïne pas si simplette, cette aventure est surtout un moyen de se défouler et de prouver qu'un chaton cache en fait un terrible tueur.

Bimbos vs Chatons tueurs ! Le titre est simple, clair, précis et sans appels. On peut faire difficilement plus explicite. Thomas Mathieu réussit donc son  pari avec ce nouvel album solo, attirer le regard du lecteur. Le jeune homme semble avoir le truc pour ça. Au début de sa carrière, il se fait remarquer par Lewis Trondheim qui lui donne sa chance. Puis, c’est avec Manolosanctis, qu’il va poursuivre ses œuvres notamment en participant à l’excellent album collectif 13m28. D’où est venu l’envie des chatons tueurs ? Pour l’auteur, c’est sa propre expérience avec les chats où après s’être occupé du chat de sa sœur, il a remarqué l’influence (maléfique ?) de ces derniers. Info ou intox, cela importe peu car c’est avant tout l’aspect jubilatoire de cet album qui va vous marquer.


Les drôles de bimbos !
Anaïs est une jeune femme libre et indépendante dont la vie est tourné vers la drague sur internet, les robes sexy et son chat. La belle revendique son côté « bimbo » et ses amies sont toutes du même acabit. C’est ainsi que, poitrine en avant et sac à main au bras, elles se rendent à un concours animalier afin de présenter leur animal. La mort du « coup du soir » d’Anaïs ne l’avait pas alerté sur le risque à venir puisqu’elle réalise trop tard que les chats sont comme possédés. Ces derniers se mettent à tuer, dévorer et hacher menu les hommes et les femmes du concours. Les chats sont aussi meurtriers que des gremlins ou des lapins égorgeurs. Très vite, il ne reste que ce qui nous intéresse : des chatons tueurs et … des bimbos. Les jeunes femmes vont d’ailleurs très vite se retrouver dans des tenues déchirées ou en sous-vêtements. Les amazones des temps modernes vont donc faire front face aux félins et nous allons alors assister à un spectacle des plus plaisants : des femmes peu vêtues qui découpent, fracassent ou empalent des chats.


Un bon chat est un chat mort !
Côté technique, si le dessin peut apparaître minimaliste, il a cependant assez d’identité et de dynamisme pour nous séduire. Le sang coule à flot, les formes sont généreuses et le jeu d’ombre et de lumière exacerbe cette ambiance survoltée que n’aurait pas renié un Robert Rodriguez. Par conséquent, s’il n’est pas le plus philosophique des ouvrages (encore que), cet album est un très bon défoulement. Les amis des animaux seront peut-être outrés de voir leurs amis favoris se faire découper mais à l’instar de nos bimbos, ils pourraient être amené au même extrémités pour défendre leur vie. La suite annoncée à la fin de l’album nous met l’eau à la bouche : Bimbos vs Dauphins mangeurs d’hommes.


Vous auriez dû lui donner son Quiskas !

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)