ATTENTION : CONTENU RESERVE A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités. En consultant cette page, vous attestez être majeur au regard de la loi française et vous prenez vos responsabilités par rapport à son contenu.

CONSULTER QUITTER

6.5/10Un Bel été

/ Critique - écrit par Maixent, le 27/03/2010
Notre verdict : 6.5/10 - Sur l'autoroute des vacances... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un récit simple et maîtrisé qui sans renouveler le genre apporte un moment de détente agréable.

Personnage important de la bande dessinée italienne, le nom de Nizzoli est surtout associé en France à celui de Jodorowsky avec lequel il a collaboré au Monde d'Alef Thau mais il est aussi connu pour ses récits érotiques. Avec Un Bel Eté, il offre une vision primesautière et érotique.
Bord de mer
Bord de mer
Elena et Laura sont deux jeunes filles fraîchement sorties du lycée. Pour leurs premières vraies vacances, libres de la contrainte de l'école et des parents, elles décident de partir dans une grande virée « à l'arrache » d'abord en Italie puis en Grèce. Très vite, il s'avère que Laura compte bien profiter de ses congés pour profiter de la vie, soit emplir son été d'aventures sexuelles aussi diverses que variées possible. La petite Elena, quant à elle, plus timorée et sortant d'une rupture difficile avec son petit ami qui préfère avoir le champs libre en Angleterre et sauter le plus de petites anglaises possibles, part plutôt dans le but de se changer les idées et de se détendre mais l'influence de son amie va vite la faire changer d'avis.
Même si le pitch est très rabattu, et surtout prétexte à montrer des corps dénudés, jupes courtes et maillots deux pièces, il en ressort cependant une histoire très fraîche et agréable. C'est à la fois simple et divertissant avec des personnages attachants s'adressant à la fois à un public adulte, mais aussi à des adolescents qui pourront se reconnaître dans ces portraits réalistes qui transpirent la joie de vivre.
Le déclic? Le parfum de l'invisible?
Le déclic? Le parfum de l'invisible?
Il faut lire cette histoire comme un hymne à la vie et à la fraîcheur de nos 18 ans, avec des sacs à dos trop lourd, des plans foireux pour trouver une auberge de jeunesse, une sexualité en éveil, des rencontres improbables. On trouvera même l'inévitable rasta pseudo artiste incompris qui squatte la plage jour et nuit pendant l'été, enchaînant les pétards et tentant (ici, cela fonctionne, moins dans la vraie vie), de coucher avec des jeunettes à la recherche d'interdits à transgresser.
L'auteur prend le temps, il n'y a pas un enchaînement des scènes érotiques mais une vraie histoire, plutôt contemplative, embarquant le lecteur en vacances, sans prise de tête.
Il est indiscutable que le trait de Nizzoli a été influencé par la référence de l'érotisme, Milo Manara et sans le transcender, ses jeunes filles aux jambes longues et à la coiffe de poulpe restent agréables à regarder. Au final, il en ressort un album sans surprises qui n'apporte aucun renouveau mais se lit avec plaisir et volupté, de préférence dans un hamac avec un mojito à portée de main.

A découvrir
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta