Vents d'Ouest : Eugénie et les mystères de Paris T1, Les sortilèges de Zora T1

/ Critique - écrit par plienard, le 19/05/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Deux nouvelles héroïnes sympathiques chez vents d'Ouest

Eugénie et les mystères de Paris - Tome 1 : On a volé la Liberté ! - note : 7/10

Eugénie est une jeune fille de 13 ans comme beaucoup d'autre sauf qu'elle a un sens de la déduction et de l'analyse qui surpasse celles de son oncle, inspecteur sans réel talent. Et celui-ci n'hésite pas à profiter des talents de sa nièce qui fonde "la confrérie de Vidocq" avec ses deux amis Charles et Arthur. Le premier est orphelin et sans-abri, mais connait Paris comme sa poche. Le second est le fils d'un vitrier particulièrement violent quand son fils casse une vitre. Une équipe iconoclaste qui va enquêter sur le vol d'une statue, celle de la Liberté. Alors qu'elle devait être envoyée par caisses aux Etats-Unis d'Amérique, elle a été échangée avec des cailloux.


© Vents d'Ouest 2021.

 

Premier tome d'une série prometteuse, Eugénie et les mystères de Paris est l'œuvre de Miriam Gambino et Eric Summer. La dessinatrice donne un style très plaisant avec un trait rond et souple typique de l'école italienne. Le scénariste qui signe son premier scénario est notamment le réalisateur de Ballerina, un long métrage d'animation (en 2016). On y retrouve ici un peu les mêmes ingrédients avec une héroïne dans le Paris de la fin du XIXème siècle, avec comme meilleur ami un orphelin.

 

Les sortilèges de Zora- Tome 1 : Une sorcière au collège - note : 7/10

Après Eugénie , c'est une seconde héroïne pleine de pep's qu'on vous fait découvrir aux éditions Vents d'Ouest. Judith Peignen à la plume et Ariane Delrieu aux crayons, donnent vie à Zora une jeune sorcière que sa grand-mère veut envoyer au collège, chez les Nonsorciers (l'équivalent des Moldus chez Harry Potter). Inutile de vous dire que Zora n'est pas du tout d'accord. Mais malgré ses talents, sa grand-mère parvient à l'empêcher d'utiliser ses pouvoirs et la voilà donc contrainte de vivre une vie scolaire de collégienne normale : amitiés, moqueries des camarades … Mais elle n'est peut-être pas si seule que ça.


© Vents d'Ouest 2021.

 

Une entré en matière plutôt intéressante pour ce premier tome qui laisse encore pas mal de place pour un second tome. En effet, Zora est une sorcière au tempérament de feu dont le comportement pourrait mettre en danger toute sa communauté. Reste que les situations sont développées avec humour, et Ariane Delrieu nous enchante avec son dessin d'une qualité exceptionnelle. Beau et énergique, il sait être à la fois réaliste et caricaturale dans l'expression des émotions.

 


Les couvertures des 2 albums - © Vents d'Ouest 2021.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse