9/10L’Accident de chasse – une fresque noire de haut niveau

/ Critique - écrit par Cirriana, le 08/12/2020
Notre verdict : 9/10 - un polar à lire !

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

L’éditeur Sonatine, peu habitué aux bandes dessinées, a publié un titre tout à fait à part. On vous en parle.

L’accident de chasse… ou l’accident qui n’a jamais eu lieu, est un énorme mensonge familial. Voilà ce qui se profile dans les premières pages. Un jeune garçon vient de perdre sa mère, son père aveugle le recueille. L’immersion dans un nouveau monde est déjà une épreuve en soi pour ce jeune garçon, mais dans un monde d’aveugle c’est carrément une autre galaxie. Les pièces toujours dans le noir, les objets à ne surtout pas bouger, la présence du silence, de la littérature et du braille… voilà autant d’inconnues à apprivoiser pour l’intérieur. A l’extérieur on est à Chicago dans les années 30, la mafia de Little Italy règne et les ennuis frappent aux portes. Vous sentez cet univers noir vous englober tout entier ? Continuons. L’accident de chasse, l’accident qui est en fait une blessure de malfrat, un fils qui se sent trahi par ce mensonge et qui ne va pas faire les meilleurs choix… sans vous dévoiler la suite de cette histoire vraie, vous allez suivre pas à pas Charlie, et l’impact du mensonge sur ce dernier. Mais en dehors de cette longue fresque personnelle, c’est le choix graphique qui est ici à souligner. Le trait à la plume, raturé, haché où le blanc n’a qu’une toute petite place à chaque page. On sent l’oppression, l’enfermement, le noir, le silence. Par exemple, les personnages ont rarement des yeux, mais souvent des lunettes, ce qui les rend presque inhumains. Les scènes sont violentes, l’ambiance globale est aussi noire que les pages. La mise en page est étonnante, on se lance à la découverte de cette histoire comme le personnage se lance dans l’apprentissage du braille : un peu difficile au début, un peu austère mais finalement le parti pris est tellement réussi qu’on ne peut qu’apprécier cette nouvelle expérience.

Pour ceux qui aiment se plonger dans un titre, une ambiance, une histoire, un trait graphique, vous êtes à la bonne page. Pour ceux qui cherchent un bijou de polar vous serez séduit. Attachez vos ceintures, cette BD ne vous laissera pas indifférent.


Le père à l'écriture, tout en braille, tout en musique


Parallèle et opposition du père et du fil

 

 

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse