Soleil : West legends T5, Lanfeust de Troy T9, Billy Brouillard T2

/ Critique - écrit par plienard, le 23/12/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Tags : [phpBB Debug] PHP Warning: in file /var/www/krineinfr/article.php on line 334: Invalid argument supplied for foreach()
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /var/www/krineinfr/article.php on line 341: Invalid argument supplied for foreach()

Lanfeust de Troy - Tome 9 : La forêt noiseuse - note : 6,5/10

La série Lanfeust c'est 26 albums en 24 ans, qui va emmener son héros à sauver le monde de Troy, puis l'univers au travers de trois cycles labellisés Lanfeust de Troy (8 albums), Lanfeust des étoiles (8 albums) et enfin Lanfeust odyssey (10 albums). Et après une pause des auteurs, Christophe Arleston et Didier Tarquin, ils remettent le couvert avec la volonté de revenir à des fondamentaux. C'est donc tout naturellement qu'il "prolonge" le premier cycle, dans le sens où Lanfeust n'est plus le sauveur du monde à proprement parlé et avec de nouvelles directions. On revient donc aux origines : on est 12 ans plus tard les derniers événements (Lanfeust odyssey) et Lanfeust parcourt Troy pour exercer son métier de forgeron (et son pouvoir de faire fondre le métal). Il sera rejoint par sa nièce qui veut devenir son apprenti. Très vite, Hébus devenu maitre-bibliothécaire (et oui, ça ne s'invente pas) le rejoindra avec un jeune étudiant, pour identifier celui qui détourne la magie au profit d'une élite.


© Soleil 2021.

 

Un tome qui contient une histoire complète dans la série Lanfeust c'est une nouveauté qui risque de faire frémir les purs et durs qui ont l'habitude des aventures au long cours. Ils risquent en effet de rester sur leur fin (!). Pour autant les ingrédients de la série sont bien présents et de nouveaux lecteurs peuvent lire cet album sans risque d'y perdre leur latin.

Lanfeust est mis à la sauce Trolls de Troy (autre série phare de Christophe Arleston) avec moins d'humour mais plus d'aventures.

 

West legends - Tome 5 : Forty bastards - note : 8/10

Nouvelle légende de l'Ouest pour cette série sympathique des éditions Soleil. Pas forcément la plus connue des quatre précédentes célébrités (Wyatt EarpBilly the kid, Sitting Bull, Buffalo Bill), c'est cependant le récit le plus marquant.

"Wild Bill Hickock, t'es vraiment le dernier des enfants de salaud !", c'est sur ces mots doux qu'un homme agonisant hurle sa colère et que commence notre album. Visiblement le fortin au milieu duquel il attend la mort a subi une attaque meurtrière. On en est qu'à la première page et déjà ont est accroché. Que s'est-il passé ? Flash-back sur les événements qui ont précédés le massacre. On retrouve Wild Bill Hickock dans un train au milieu d'un patchwork de personnages : un homme discret accompagné de sa tante anglaise qui ne sait pas tenir sa langue, une femme enceinte, un vieil indien cynique, un vendeur de colt, et trois frangins sans limite. Le voyage aurait pu se passer tranquillement s'il n'y avait eu cet accident et cette bande à la poursuite de Wild Bill.


© Soleil 2021.

 

Découpé en chapitre qui rythme la lecture de cet album, on suit cette chasse à l'homme semée de péripéties. Le personnage de Wild Bill apparait dans toute sa splendeur de légende de l'Ouest : rien ne semble réussir à l'effrayer, blasé, et doué d'une force de vie et d'une chance qui vous passe de simple quidam à vraie légende.

Dessinée avec talent par le serbe Laci (Mages T3, Les maîtres inquisiteurs T9, Sherlock Holmes et le Nécronomicon, Sherlock Holmes et les vampires de Londres, Sherlock Holmes et les voyageurs du temps), cette BD offre un bon moment de divertissement. Nicolas Jarry est au scénario.

Pour ceux qui voudraient continuer avec ce personnage, la série "jumelle" des éditons Dupuis, Wild West, est une bonne option.

 

Le détective du bizarre - Billy Brouillard au pays des monstres - note : 8/10

Il n'a pas le plus beau des dessins, son univers n'est pas des plus joyeux, mais Guillaume Bianco a du talent pour raconter ses histoires.

Dans la lignée de Zizi Chauve-souris, une jeune-fille qui héberge une chauve-souris dans ces cheveux (trois tomes chez Dupuis), Billy Brouillard est en quelque sorte son alter-ego masculin, avec un troisième tome dans la collection Métamorphose des éditions Soleil.


© Soleil 2021.

 

Cette fois Billy doit sauver sa petite sœur. La pauvre fillette s'est faite capturer par un monstre en dessous de son lit. Et Billy se sent terriblement coupable. Il a refusé de l'aider alors qu'elle lui demandait de l'aide. Grace à la sorcière Célène, il va rouvrir la porte du pays des monstres pour sauver sa sœur. Une porte qu'il a ouverte à cause de sa colère. Un monde qu'il est le seul à pouvoir gérer puisque c'est lui-même qui l'a créé.

Une histoire plutôt anxiogène mais qui amène le (jeune) lecteur à réfléchir sur ses propres émotions. Surmonter ses peurs, canaliser sa colère, chaque sentiment a ses qualités et ses défauts, et pour se sentir bien, il n'y a pas d'autres solutions que d'apprendre à les gérer pour mieux se connaitre.

Guillaume Bianco explose tout. Les cases n'ont plus de limites, et emmènent Billy dans les bas-fond de sa conscience.

 


Les couvertures des 3 albums - © Soleil 2021.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse