Soleil : Merlin T13, Les P'tits diables T25

/ Critique - écrit par plienard, le 13/04/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Merlin - Tome 13 : La crosse et le bâton - note : 7/10

La série Merlin a ceci de paradoxale qu'elle suit autant, si ce n'est plus, le parcours du roi Arthur que celui de Merlin. Alors, évidemment, les deux personnages sont indissociables, mais dans ce treizième tome, le personnage-titre va sensiblement s'effacer face au souverain breton qui est soumis à des choix difficiles voire impossibles.


© Soleil 2018.

 

Alors que les Saxons font de plus en plus d'incursions sur l'île, Arthur doit gérer les conflits entre les seigneurs et l'arrivée de Monseigneur Germain, un envoyé du pape particulièrement hostile aux anciennes traditions et au lien qu'Arthur peut entretenir avec Merlin. Le comportement de la reine Guenièvre avec le chevalier Lancelot fait aussi beaucoup parlé. Mais Arthur a lui-même un secret qu'il ne peut dévoiler à celle qu'il aime. Un secret qui va se retourner contre lui.

Nicolas Jarry a repris en main la série à la suite de Jean-Luc Istin depuis le tome 12 pour un récit plus proche du récit historique que du médiéval celtique d'origine. La faute à la montée du christianisme qui rejette toute autre forme de religion, surtout si elle est polythéiste.

Éric Lambert officie aux dessins depuis 2000 et le premier album. On ne peut qu'admirer la précision de son trait et son sens affiné des détails. On regrettera parfois quelques cases trop petites, mais dès qu'il a un peu plus de place, tout son talent éclate et nous éblouit. Il devrait faire des albums de 80 pages pour pouvoir tout mettre. On va d'ailleurs soumettre l'idée à son éditeur.

 

Les p'tits diables - Tome 25 : Bête Frère Forever - note : 7/10

Les deux insupportables frère et sœur d'Olivier Dutto n'en finissent plus de se chamailler pour le plus grand désarroi de leurs parents mais le plus grand bonheur de leur fan. Et c'est un vingt-cinquième album dans lequel le frère ne s'en laisse plus compter face à son alien de sœur. Au point de ne plus savoir ce qu'il fait en scellant son amitié avec son meilleur ami en se crachant dans la main ! Même le père et la mère se croit revenu en arrière durant leur jeunesse avec un câlin collectif aux conséquences douloureuses.


© Soleil 2018.

 

On aime voir se chamailler ses deux garnements et à chaque album on voit toujours une petite nouveauté. Ici, on notera presque quelques sentiments qui s'expriment entre eux deux. Ce n'est pas encore le grand amour, mais c'est suffisamment rare pour qu'on en parle.

Olivier Dutto ne baisse pas le rythme et le plaisir est toujours renouvelé depuis maintenant 16 ans ! Un exploit qu'il convient d'honorer.

 


Les couvertures des 2 albums - © Soleil 2018.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse