Soleil : Nains T7, No Body T2, Ekhö T6

/ Critique - écrit par plienard, le 01/05/2017

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Chez Soleil, deux séries incontournables encadrent un polar qui commence à prendre ses marques.

Nains - tome 7 : Derdhr du Talion - 8.5/10

Nouveau tome, nouveau nain ? C'est un peu cela la série Nains. Sauf que nous sommes dans la seconde saison. Et la seconde saison, c'est l'occasion de revenir dans chaque ordre et de voir ce qui a pu se passer depuis la fois dernière. C'est également l'occasion de retrouver le duo Jarry/Créty qui sait nous raconter de belles histoires avec de beaux dessins. Dans le tome précédent consacré à l'ordre du Talion, on découvrait Ordo, un maître assassin qui s'est retourné contre ses maîtres et a brulé les archives de son ordre. Quinze ans plus tard, la belle Derdhr parvient à retrouver le fugitif. Vous l'aurez compris, Derdhr est certes le cerveau de l'histoire, mais ce sera Ordo qui va incarner les muscles. Elle donne une mission à Ordo et cette mission est "simple" : elle veut la tête du père d'Ordo et elle veut diriger la banque de pierre. Cette institution contrôle tout depuis la fin des archives et Derdhr est parvenue à devenir un pilier du groupe grâce à un nouveau concept : la bourse ! Le monde de Nains se met au trading et Ordo est le premier étonné de ce changement dont la logique échappe véritablement à ce monde.


© Soleil 2017.

 
C'est l'occasion de découvrir de fins stratèges, des complots et que pour le pouvoir, tous les coups sont permis ! Derdhr est peu présente mais elle sait se montrer efficace. Au milieu de tout cela, Ordo va comprendre plusieurs vérités sur le monde et va être en quête de rédemption. Une rédemption envers lui-même avant tout. Beaucoup de contenu et cela se ressent sur le tome puisqu'il y aura un max de lecture. Si un reproche doit être fait à Ordo, c'est qu'il parle beaucoup. Certes, on en apprend beaucoup mais il faut reconnaître que parfois cela ralenti un peu l'action. Surtout que de l'action, il y en aura.
Créty fait un travail magnifique notamment dans la grande bataille avec les mages anciens. Eclairs, dragons, grandes armées, tout y passe ! Cet album prouve encore que la série a de beaux jours devant elle et j'apprécie le lien qui est fait entre les deux saisons pour chaque ordre. Vivement, le prochain tome, nous retrouverons cette fois l'ordre du temple.

No body - Tome 2 : Rouler avec le diable - note : 7/10


C'est avec ce titre énigmatique et à double sens (No body) que Christian De Metter nous invite à suivre l'existence d'un personnage mystérieux. Assassins, espions infiltré, marginal, cet homme a quelque chose de sulfureux.


© Soleil 2017.

 
Ce deuxième épisode va nous permettre de connaître encore un peu mieux son parcours et peut être aussi de mieux l'appréhender. Une relation de confiance va s'installer avec la psychologue qui lui rend visite afin de déterminer son profil psychologique. Il va alors lui raconter son passé et comment il a intégré les milieux bikers, comme les Hell's angels.
Si le premier tome ne nous avait pas franchement emballé, ce deuxième tome est déjà plus convaincant et le personnage et son récit sont bien plus emballants. C'est l'occasion d'avoir un rapide cours sur la politique intérieure américaine dans les années 70, comme sur le programme Cointelpro ou Northwoods. Une série mélangeant réalité et fiction pour un résultat qui commence à faire son effet.

 

Ekhö, monde miroir - Tome 6 : Deep south - note : 8,5/10


Après avoir parcouru les villes du monde - New York, Paris, Los Angeles, Barcelone et Rome - cap au Sud de l'Amérique profonde. Fourmille Gratule est l'agent artistique de Soledad, une chanteuse adulée par la jeunesse et dont les textes pour l'avortement et une certaine libération de la femme choquent l'Amérique traditionaliste. En premier lieu, le révérend Fox et son organisation, Les croisés du Christ, qui veulent empêcher (par tous les moyens) cette pécheresse de pervertir la jeunesse et la société. Mais les motivations du révérend sont-elles uniquement religieuses ?


© Soleil 2017.

 Après un premier cycle de qualité où Christophe Arleston et Alessandro Barbucci ont mis en place un monde fantastique avec comme fil rouge la présentation des preshauns, place maintenant à des récits toujours en one-shot, mais plus centrés sur Fourmille et ses relations. Ici, les preshauns y sont moins présents et le duo formé par Fourmille et Yuri est séparé. Ouste le sexe masculin, et place à la gent féminine !
Les faits dont toujours traités à la mode Ekhö avec des sujets forts qui parcourt l'album comme le droit à l'avortement et plus largement le droit des femmes à disposer de leur corps. Des sujets malheureusement toujours d'actualité et dont on sent qu'ils ne sont pas prêts d'être résolus.
Moins sérieusement, mais tout aussi important pour les fans de la série, les relations entre Yuri et Fourmille vont quelques peu évoluer, mais pas forcément dans le sens attendu. Cela entraine quelques scènes extrêmement sexy par le maitre Barbucci.C'est aussi pour cela qu'on aime cette série.


Les couvertures des 3 albums - © Soleil 2017.

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse