Soleil : Mages T6, Nains T21, Orcs & Gobelins T15

/ Critique - écrit par plienard, le 29/11/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 5 minute(s) - laisser un commentaire

Un elfe, un nain, un orc, un gobelin et un mage sont sur les Terres d'Arran. l'Elfe tombe à l'eau. Qui l'a poussé ? Les 4 autres !

Orcs et Gobelins - Tome 15 : Lardeur - 7/10

Déjà le tome 15 pour les héros les plus verts des terres d’Arran ! Peru et Ma Yi sont aux commandes et cela promet du bon vu que Peru est un auteur que l’on ne présente plus sur cet univers.


© Soleil 2021.

 

Le héros de l’album est Lardeur, un charmant orc qui dirige une troupe de mercenaires. Sa troupe a foutu le bordel dans le bar local alors ils sont en fuite dans le désert. Ils finissent par trouver un refuge mais l’hospitalité des hôtes cachent en fait une terrible vérité : Lardeur et ses troupes sont condamnés à errer dans un labyrinthe mortel. Un Squid Game version Orc ? A chaque épreuve, une énigme et à chaque progrès, le groupe va se réduire. On se laisse prendre au jeu cet épisode même si au final, on ne voit pas toujours le but de l’album. Cela dit, il fait le lien avec La Poisse que nous avions découvert précédemment mais rien de plus marquant pour le moment.

Lardeur a un profil intéressant mais ce n’est qu’esquissé. Idem pour certains de ses compagnons qui auraient mérité plus de développement comme l’Elfe ou la Gobelin. Côté planches, l’album est sympa dans la lignée de la saga même si le fait que l’album se passe dans des cavernes obscures empêche d’avoir la finesse que l’on a pu avoir dans d’autres albums. Lardeur reste un album qui se lit bien et qui titillera notre curiosité.

 

Mages – Tome 6 : Yoni – 6,5/10

Jarry s’entoure de toute une équipe (Courtois, Sierra, Larusso & Jacquemoire) pour se tome de Mages consacrés aux runistes. Pour moi qui aime également la série Nains, la présence de Jacquemoire est de bon augure car j’ai adoré son travail sur Aral du Temple. Si le précédent tome consacré aux runistes était une enquête dans un monastère, nous avons ici le sable des arènes et le vent de la vengeance !


© Soleil 2021.

 

Yoni est un gamin insolent qui veut devenir roi des arènes avec son golem de combat. Mais derrière ce caractère de sale gosse se cache un petit garçon qui voudrait guérir sa maman. Seulement, une attaque de son village par un roi particulièrement mauvais joueur va rendre Yoni orphelin et il va consacrer sa passion des golems pour l’aider dans sa vengeance. Le tome est assez direct et il a un côté Real Steel chez les Mages. On a remplacé Hugh Jackman par une belle runiste mais l’idée y ressemble un peu. Si l’histoire est sympa et si l’on comprend que les terres où vit Yoni ne sont pas soumises aux mêmes lois sur les mages que le reste d’Arran, nous restons sur notre faim en terme d’enjeu. Yoni est un enfant d’une terre lointaine. Certes les golems ont combattu les goules mais c’est à peu près tout ce qui lit Yoni au reste des légendes d’Arran. Si dans l’autre tome consacré aux runistes, nous avions, l’ordre des mages, les nains, les elfes, etc. Ici, c’est presque du one-shot. Pour le moment, nous avons juste un gamin insolent et un peu paumé qui va mûrir. Même le mage rival se révèle sympa et mise à par le roi et un comparse, c’est presque un tome « pour enfant » (presque hein !).

Visuellement, c’est sympathique et nous avons pas mal de détails dans les scènes de nature. Idem pour les golems qui ont des armures avec plein de petits détails et des runes qui les parcourent. Ce tome 6 est agréable à lire même si l’enjeu est assez simple et que Yoni restera (pour le moment en tout cas), un grand joueur.

 

Nains – Tome 21 : Ulrog de la Forge – 8/10

Voilà un tome que j’attendais et le duo classique pour la forge est réuni à savoir Jarry & Goux. Pour rappel, les deux hommes ont travaillé sur tous les tomes de cet ordre et sur Gurdan du Malt. On peut dire qu’ils en connaissent un rayon lorsqu’il s’agit de parler de la famille de Redwin.


© Soleil 2021.

 

Et dans la famille Redwin, je voudrais le fil aîné Ulrog ! Bonne pioche et pour ceux qui dormaient, nous l’avons vu enfant dans le tome de Redwin et de Jorun (son frère) et nous l’avons vu adulte quand nous avons découvert Tala. C’est dans ce tome qu’Ulrog s’est foutu dans la merde en se rebellant contre Ralmar, un maître de forge corrompu. Au lieu de le raccourcir vite fait, il a laissé pisser et le voilà à devoir défendre son honneur dans un duel de justice. Pour ce faire, il ne veut pas prendre les armes mais il va demander à Jorun de le faire pour lui. Cela tombe bien, les deux frères ne se parlent plus depuis des décennies… Ce tome va permettre de relier touts les points de la famille de Redwin et de croiser un paquet de personnages connus. On verra l’également les prémices des tomes futurs et autant le dire tout de suite : ça m’a donné grave envie. L’histoire en elle-même est assez « simple » en apparence mais nous en apprendront plus sur Ulrog et sur les soucis que le « fils parfait » traînent avec lui comme pourquoi il ne veut pas combattre dans l’arène.

C’est également l’occasion de revoir Jorun, la gueule cassée grognonne et brute de la famille qui aura aussi son lot de chose à accepter.

Ainsi, même si l’histoire est assez directe, le fait de voir cette réunion de héros et leurs relations rend ce tome incontournable. Visuellement, rien à redire non plus, Goux livre un travail impeccable et plein de détail. Du regard de Jorun en passant par les runes de Tala sans oublier l’air fatigué ou obsédé d’Ulrog. Rien à redire et au contraire, j’attends avec impatience le prochain tome consacré à la Forge !

 


Les couvertures des 3 albums - © Soleil 2021.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse