Soleil - Nains - Tome 17 & 18 !

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 30/09/2020

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

La saga la plus barbue des terres d'Arran continue sa route !

Nains - Tome 17 - Gurdan du malt - 8/10

Classiquement, après la Forge, nous avons l'ordre du Talion. Jusque là, nous connaissions surtout les assassins de l'ordre grâce à Ordo. Ce coup-ci, Jarry & Goux nous font découvrir l'ordre du malt. Ce qui fait sens vu que les Nains sont connus pour l'utilisation de la tourbe et leur goût des bonnes choses. Pour nous parler brasseur et alcool, qui de mieux que le plus gourmands des légionnaires : Gurdan !


© Soleil 2020.

 

Le vieux briscard a le palpitant que déconne alors il doit prendre sa retraite. L'occasion de "faire la paix" avec son passé comme lui a dit son ancien chef. Comme il est têtu (comme tout bon Nain), Gurdan râle, ne veut pas obéir puis fini par le faire. Nous découvrons alors son "héritage" ou plutôt ce qu'il en reste. Du coup, il décide de redorer le blason familial avec son neveu et se donne un an pour certifier son breuvage. Cet album n'est donc pas une ôde aux batailles, aux hâches et à la fureur des Nains. Nous avons une histoire fort sympathique basée sur la famille, l'agriculture et le commerce.

Visuellement, le boulot est toujours impeccable. Cela sonne comme une évidence sur Nains mais il est toujours bon de le rappeler. Du coup, cet album sur Gurdan est une bouffée d'air frais qui montre une facette du peuple Nains que nous soupçonnions mais que nous ne connaissions pas.

 

Nains - Tome 18 - Ararun du temple - 8.5/10

Le temple, cela veut dire que Jarry et Deplano vont oeuvrer auprès de l'ordre qui fait figure de "cerveau" du peuple Nain. Parfois moqué par les cognars des autres ordres, ils demeurent tout de même la pierre angulaire de leur peuple car ce sont les bâtisseurs, les inventeurs et les prêtres.


© Soleil 2020.

 

Ici, nous découvrons une autre utilisation de leur savoir : enquêteur ! En effet, dans une cité cosmopolite vit le nain Ararun et son truc, c'est de retrouver des gens et de découvrir la vérité. Comme dans un bon polar, il a un coéquipier qui le complète. Ici, c'est une elfe et elle incarne "les muscles" de l'équipe. Et oui, quoi de mieux pour tordre le cou aux idées reçues sur la fantasy que ces deux là. Nos deux héros doivent trouver qui a assassiné la personnalité politique la plus en vue à une semaine des élections.

Une enquête qui va à cent à l'heure et qui est captivante. Elle est l'occasion d'admirer le boulot de Deplano qui nous a dessiné des décors superbes. Ici, le lien avec les autres albums sur les terres d'Arran va se faire avec vos connaissances des Elfes mais pour ceux qui auraient loupé le train en marche, pas d'inquiétude, cela ne nuit aucunement au plaisir de l'album qui se comprend aisément sans avoir lu la bibliothèque complète sur Arran.

Un album prenant et rythmé à lire et relire tant Ararun sait manier la hâche aussi bien que ses méninges.

 


Les couvertures des 2 albums - © Soleil 2020.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse