Soleil : Grippy T3, L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur

/ Critique - écrit par plienard, le 24/11/2016

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le chat des P’tits diables est devenu irrésistible ce qui n’empêche pas Epiphanie d’avoir une épouvantable peur. Le talent classique de Dutto s'oppose à un superbe conte de Séverine Gauthier et Clément Lefèvre.

Grippy – Tome 3 : Irrésistible – note : 6/10

Le chat des P’tits diables revient dans un troisième opus où sa gourmandise et sa timidité sont mises en avant. Sa timidité ? Vous demanderez-vous. Et oui, Mamie et lui vont avoir de nouveaux voisins. Et parmi ces voisins, il y a eu une fille carrément jolie. C’est le coup de foudre pour Grippy qui n’a pas assez confiance en lui pour faire le premier pas. Mais il peut compter sur Mamie et Melville (le pingouin qui vit dans le frigo !) pour l’aider à séduire la belle. Et puis il y a un autre problème, elle a des chiens.


©Soleil édition 2016.

Olivier Dutto emmène son chat sur les chemins de l’amour qui sont légèrement semés d’embuches. C’est l’occasion d’introduire de nouveaux personnages et de nouvelles situations humoristiques. Et c’est toujours aussi complètement loufoque, plaisant et amusant.

 

 

L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur - note : 7.5/10

La collection Métamorphose des éditions Soleil et dirigée par Barbara Canepa et Clotilde Vu accueille un nouvel album, très beau, de Sévérine Gauthier et Clément Lefèvre : l’épouvantable frayeur d’Epiphanie Frayeur. On comprend à la lecture de ce titre à rallonge qu’il va être question de phobie, voire de phobie maladive.


©Soleil édition 2016.

Epiphanie est une petite fille charmante. Elle n’a qu’un seul problème. Elle a peur de son ombre qui la suit sans cesse et l’empêche de faire ce qu’elle voudrait. Elle traîne cette peur comme un boulet, même si elle a appris à vivre avec. Elle cherche donc à s’en débarrasser et part au cabinet du docteur Psyché. Sur son chemin, elle rencontre un drôle de bonhomme dans une guérite qui attend qu’on lui pose une question, n’importe quelle question...

C’est un joli conte sur la peur et la confiance en soi que nous proposent Séverine Gauthier sur des dessins de Clément Lefèvre. Dans un univers aux couleurs automnales qui rappelle celui d’Alice aux pays des merveilles par ses personnages loufoques : le docteur Psyché, le monsieur qui a perdu pied, la pieuvre coiffeur, le chevalier sans peur et sans reproche, le cirque d’Alfio Delmonio ou une diseuse de bonne aventure et bien sûr le drôle d’animal qui suit Epiphanie comme son ombre et qui symbolise sa peur.

C’est un album très poétique, très juste, contenant de nombreuses allusions littéraires et psychologique ce qui en fait un livre qui devrait plaire à un large public, du plus jeune à l’adulte.


Les couvertures des 2 albums - ©Soleil édition 2016.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse