Soleil : Enemy T1, Shaolin T1, Angel T1

/ Critique - écrit par plienard, le 11/12/2020

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Cette fois, on mise sur le 1 !

Angel, le sanctuaire des hérétiques - Première partie - note : 7/10

Christophe Bec est un maitre du thriller en bande dessinée. Il le montre une fois de plus avec cette nouvelle mini-série prévue en trois tomes aux éditions Delcourt.


© Soleil 2020.

 

Angel Cimarron est un journaliste d'investigation qui prépare un livre sur la corruption dans les pays de l'Est. Il se rend pour plus de tranquillité dans une ville perdue dans les Carpates. Mais très vite d'étranges phénomènes qui semblent ne toucher que la famille Popescu vont le distraire de son objectif initial. La présence d'une ombre dans le château abandonné et en reconstruction, un oiseau de malheur qui est apparu depuis peu, une secte d'hérétiques qui a sévit il y a plusieurs siècles, tout concourt à aiguiser la curiosité du journaliste … et du lecteur.

Pour réussir un bon thriller, il ne faut pas seulement un bon scénariste, il faut aussi que le dessinateur soit à la hauteur. C'est l'italien Claudio Montalbano qui a cette difficile tâche. Et malgré le fait qu'il signe sa première BD, ce qui est difficile à croire, il parvient largement à donner une ambiance angoissante et une tension dans ce premier tome d'installation de l'intrigue.

 

Enemy - Tome 1 : Le jour où ... - note : 8/10

On en finit plus de lire des séries avec des adolescences qui doivent survivre ou sauver le monde. Et malgré le choix pléthorique qui nous est offert, on se fait à chaque attraper par la qualité des histoires et des dessins. Ici, le duo gagnant, disons même le trio, est constitué par Ange et Ornella Savarese.


© Soleil 2020.

 

Des groupes d'enfants s'affrontent dans un monde confiné mais vont devoir s'unir pour résister contre des monstres venus de l'obscurité. Et Mina est la cheffe des Wolves, Jeff celui des Bears et Alec celui des Crazes. Depuis leur enfance ils vivent dans une bulle, mais peu à peu l'énergie s'amenuise et les démons ont de plus en plus l'occasion de les attaquer. Jusqu'à ce qu'ils n'aient plus le choix : ouvrir la porte du monde et découvrir un autre monde. Mais la survie n'en sera pas moins difficile.

C'est un monde qui se tient bien où nous emmènent Ange. Des enfants, livrés à eux-mêmes, qui se sont élevés seuls. Une sorte de mini-nation dans laquelle il y a aurait des intellectuels qui cherchent des réponses, des religieux quasi intégristes pour qui il n'est pas possible de remettre en cause les préceptes et des diplomates prêts à trouver un compromis.On se croirait dans la vraie vie !

 

Shaolin - Tome 1 : L'enfant du destin - note : 8/10

C'est une nouvelle série impliquant un univers asiatique médiéval et d'art martial que le spécialiste du genre, Jean-François di Giorgio, nous invite à découvrir. Après Samurai, et ses deux spin-off, Samurai légendes et Samurai origines, le revoici avec Shaolin, l'histoire d'un jeune moine pas comme les autres, Nuage blanc, dans le temple bouddhiste des Trois royaumes. Celui-ci a des visions qui le classent à part par rapport aux autres élèves, mais il est aussi plus doué que tous les autres. Et les maîtres Huo et Yuanjia savent qu'un jour ils auront besoin de lui. Et ce jour va arriver plus vite que prévu.


© Soleil 2020.

 

L'histoire d'une nouvelle quête impliquant des forces du mal, d'un pouvoir maléfique en passe d'être libéré et d'un novice unique chance de salut pour le monde du bien. L'intrigue paraît commune, mais on s'y laisse prendre facilement car les personnages sont puissamment développés. Ce premier tome est un album de mise en place et est l'occasion pour son dessinateur, Looky de montrer qu'il est bien l'homme de la situation. Son style respire l'Asie, dans un mélange entre  Hub (Okko) et Louis (Tessa agent intergalactique, Escobar le dernier maya).

 


Les couvertures des 3 albums - © Soleil 2020.

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse