Soleil : Le détective du bizarre T1, Les carnets de Cerise et valentin T1

/ Critique - écrit par plienard, le 20/12/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Deux visions du monde s'affrontent chez Soleil.

Le détective du bizarre - Tome 1 : Billy Brouillard et la chasse aux fantômes - note : 8/10

Guillaume Bianco et son univers personnel sont de retour pour une série qui risque de marquer les esprits une fois de plus. L'auteur de Zizi Chauve-souris (deux tomes chez Dupuis), de Billy Brouillard (3 tomes chez Soleil/Métamorphose) et L'encyclopédie curieuse et bizarre par Billy Brouillard, revient avec son personnage fétiche, Billy Brouillard, pour une chasse aux fantômes en pleine nuit d'Halloween.


© Soleil 2018.

 Après avoir réussi à se débarrasser de son pot-de-colle de petite sœur, Billy Brouillard, citrouille sur la tête, compte bien récolter le maximum de bonbons pour Halloween. Mais il percute en chemin une fille étrange avec un drôle de sac qu'il ouvre sans permission et contre l'avis de sa propriétaire. Trois fantômes s'en échappent. Ils vont devoir les rattraper et vous allez pouvoir les aider à l'aide de la loupe à filtre rouge fournie dans l'album.

Billy Brouillard est un garnement et n'est pas un exemple à suivre. Il  a cependant un certain courage  et ce ne sont pas les sorcières, monstres et autres fantômes qui l'effrayer.

Au travers de sa bibliographie, Guillaume Bianco devient chaque fois, un peu plus, le Tim Burton de la BD jeunesse. Et ce nouvel album, ne le dément pas.

 

Les carnets de Cerise et Valentin - note : 6,5/10

C'est pratiquement en pleurs que les lecteurs et fans Des carnets de Cerise ont accueilli la fin de la série de Joris Chamblain et Aurélie Neyret. Alors qu'elle ne sera pas leur surprise, voire leur joie quand ils découvriront une suite (unique ?) avec cette fois la présence de Valentin, le demi-frère de Cerise pour ainsi dire.


© Soleil 2018.

 Et c'est encore une histoire toute en émotion et en douceur que les auteurs nous proposent. La famille recomposée de Cerise (voir la série principale) projette de faire un grand voyage autour du monde. Mais cela fait peur à Valentin qui se ferme. Son père s'en rend compte et demande à Cerise de l'aider. Elle va alors s'engager comme agent de l'espace dans le monde créé par Valentin. Une façon de communiquer avec lui va alors s'instaurer.

Un récit où les peurs de l'enfance devant les changements peuvent se régler par le dialogue et la compréhension. Toute la magie de la série-mère est ici gardée même si la présence des carnets se fait ici trop sentir et l'imaginaire prend le pas sur la réalité. Cela donne cependant une seconde lecture qui permet de cerner le mal de Valentin.

 


Les couvertures des 2 albums - © Soleil 2018.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse