Soleil : Crusaders T1, Elfes T24

/ Critique - écrit par plienard, le 01/07/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

De la Science-Fiction, de la Fantasy, que du bon chez Soleil.

Crusaders - Tome 1 : La colonne de fer - note : 8,5/10

Christophe Bec a plusieurs cordes à son arc de scénariste de bandes dessinées. Parmi celles-ci, il y en a une plus importante que les autres, celle de la science-fiction, pour laquelle il a imaginé parmi les plus incroyables séries BD de ces dernières années. Prométhée, Olympus mons sont ces plus récentes réalisations et il revient pour un triptyque emballant, entre La guerre éternelle et UW.


© Soleil 2019.

 L'espèce humaine a quitté la terre pour coloniser Titan, une des planètes satellites de Saturne. Un jour, les colons perçoivent un signal qui ne laisse que peu de doute : une espèce extraterrestre leur envoie les plans pour construire de fabuleux vaisseaux, des crusaders,  et leur donnent rendez-vous à un point précis dans l'univers. Mais est-ce un guet-apens ? Aucune chance de le savoir si on n'y va pas ….

Christophe Bec franchit encore un pas supplémentaire dans ces histoires de SF. Il valide son univers à coup d'explications scientifiques crédibles et n'hésitent pas aller dans le détail, ce qui pourrait repousser certains lecteurs. C'est parfois complexe, destiné à un public assoiffé de ce genre de récit, mais c'est d'une richesse incroyable.

Le brésilien Leno Carvalho est le dessinateur de cette histoire incroyable et sa version des "ET" est tout à fait originale et à la démesure de l'histoire racontée. On en est déjà à se dire que trois petits tomes pour tout cela, ça va faire court ! Le découpage est audacieux et joue avec les temporalités à coup de flash-back pas franchement marqués mais qui s'inscrivent naturellement dans le récit.

 

Elfes - Tome 24 : Le bagne de Komoorth - note : 8/10

La série Elfes (aux éditions Soleil) alterne les familles à chaque album. Cinq familles pour cinq albums à chaque cycle. Ce vingt-quatrième tome (et oui, déjà !) revient sur la famille des semi-elfes, avec le premier d'entre-eux, devenu une légende, Haarn'al. Mais a-t-il seulement existé ?


© Soleil 2019.

 Tei-Nooh et son frère, Orunth'al ont retrouvé sa trace dans un manuscrit elfique interdit. Eux-mêmes semi-elfes, ils décident de partir à sa recherche pour refonder la capitale de leur famille, détruite après la guerre contre les goules.

Éric Corbeyran est le scénariste de cette famille et son association avec Bojan Vukic continue de faire des merveilles. Un album qui devrait nous emmener sur plusieurs suites, tant le personnage d'Haarn'al n'a pas fini de tout nous dévoiler.

Après le cycle infernal avec Lah'saa, un cycle fait de sérénité et de sagesse par un bâtard peut avoir de l'allure. Mais la vie d'un semi-elfe est loin d'être un long fleuve tranquille. Mi-homme, mi-elfe, les semi-elfes cherchent une identité et doivent lutter pour la faire accepter.

Bojan Vukic nous offre quelques superbes pages de combat qui sont une des grandes qualités de la série et mettent au diapason le récit.

 


Les couvertures des 2 albums - © Soleil 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse