Soleil : La croisade des innocents, Sacha et Tomcrouz T2, Chroniques de l'île perdue

/ Critique - écrit par plienard, le 18/12/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Noctambule et Métamorphose sont deux collections des éditions Soleil. Elles proposent de beaux albums pour cette fin d'année.

La croisade des Innocents - note : 6,5/10

La collection Noctambule des éditions Soleil nous emmènent à découvrir un conte assez glaçant, inspiré de faits historiques réels, et signé Chloé Cruchaudet. La lyonnaise de naissance accumule les prix depuis 2008 - prix René Goscinny pour Groenland Manhattan, prix du meilleur album de l'année au FIDB 2010, prix landerneau et grand prix de la critique/ACBD et prix du public Cultura pour Mauvais genre - ce qui laisse augurer une belle qualité d'album.


© Soleil 2018.

 Dans cette histoire, pas forcément pour enfant, l'auteure s'est référée à une expédition en 1212 appelée "la croisade des enfants". La terminologie est assez claire pour comprendre ce dont il s'agit et l'album nous en offre une vision personnelle.

Colas a 12 ans au début du XIIIème siècle. Vivant dans une famille très pauvre, avec un père très dur, il préfère fuir et arrive dans une ferme dans laquelle beaucoup d'enfants comme lui sont exploités. Un jour il va voir un corps au fond d'un lac gelé. Pour lui et son ami, c'est Jésus qui leur a parlé. Ils doivent se rendre à Jérusalem et vont emmener tout ce qui compte d'enfants malheureux et pauvres.

Cette croisade démarre sous l'euphorie mais peu à peu les enfants vont se confronter à la réalité de la vie et de leur communauté : comment faire manger tous ces enfants ? Un spectacle tourné vers la figure christique de Colas sera un premier pas, mais des jalousies vont apparaître avec les nouveaux venus qui vont vouloir prendre en main le groupe. D'une joyeuse bande d'enfants du départ, ils vont se transformer en caravane qui dévaste tout. D'un idéalisme, ils vont se retrouver face à la réalité du monde qui les entoure. Et une bande d'enfant livrée à eux-mêmes, cela peut donner des idées aux adultes qui vont profiter de leur naïveté.

 

Sacha & Tomcrouz - Tome 2 : La cour du roi - note : 6,5/10

Sacha & Tomcrouz est une série de la collection Métamorphose qui n'a pas pour seule vocation  à divertir le lecteur. Outre le style victorien apporté par la collection, Sacha & Tomcrouz offre aussi une partie "éducative" au travers de deux fiches qui, pour l'une, propose un petit cours d'histoire (dispensé par la mère de Sacha), et pour l'autre, une petite expérience tout à fait réalisable. Tout cela s'inscrit dans l'intrigue générale dans laquelle le jeune garçon, Sacha, et son drôle de chien (un chihuahua) Tomcrouz, sont embarqués.


© Soleil 2018.

 Pour rappel, lorsque Tomcrouz éternue sur un objet ancien, les deux personnages sont projetés à travers le temps à l'époque historique de l'objet. Ici, une cuillère dorée va les emmener jsuqu'à la cour du roi Louis XV.

Anaïs Halard et Bastien Quignon sont les auteurs de cette sympathique série alliant divertissement et culture.

 

Chroniques de l'île perdue - note : 8,5/10

La collection Métamorphose - dirigée par Barbara Canepa et Clotilde Vu - propose des albums qu'on pourrait croire aux antipodes de maison d'édition Soleil. Des albums entre "jeunesse, BD et romans illustrés" sur des sujets philosophiques voire poétiques ou fantastiques. Le point commun à tout ces albums vient aussi dans son style graphique "inspiré du style victorien". En connaissant ce cahier des charges, on ne s'étonnera pas que ce livre de Loïc Clément et Anne Morel viennent enrichir la collection.


© Soleil 2018.

 C'est l'histoire de Sacha à la recherche de son jeune frère Charlie sur une île inconnue, peuplée d'étranges créatures, après le naufrage du navire sur lequel ils faisaient une croisière avec leur parent. Échoué sur la plage, Sacha va faire de drôles de rencontres avec des personnages agressifs aux yeux rouges, sorte de morts-vivants. Dans cet environnement hostile, il trouvera quelques réconforts avec un oiseau porte-bonheur qui crie sans-cesse le prénom de son petit-frère, ainsi que l'ancien doudou de celui-ci qui va lui expliquer la situation. Quand on vous dit que cette île est étrange ! Charlie, lui, cherche à échapper à des mystérieux loups vaporeux aux yeux rouges (eux aussi !). Et il trouve de l'aide en la personne d'une jeune fille et de son chien blanc appelé "la bête".

Loïc Clément et Anne Morel signent ce nouveau projet ensemble pour un résultat assez émouvant. Outre le dessin charmant, l'ouvrage aborde des thèmes qui concernent tous les types de lecteurs : les peurs enfantines, les liens compliqués entre petit-frère et ainé. Des sujets qui touchent tout le monde (car on a tous été enfant et pour certain on a eu des frères et des sœurs). Tout le monde peut y trouver un peu de son histoire et se sentir concerné par ce joli conte à l'aquarelle.

Simple, beau, et émouvant, on se métamorphose dans l'enfance.

 


Les couvertures des 3 albums - © Soleil 2018.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse