Soleil : La cathédrale des abymes T2, Olympus mons T5, Androïdes T5

/ Critique - écrit par plienard, le 25/02/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Les éditions Soleil dans ce qu'elles font de mieux ...

La cathédrale des abymes - Tome 2 : La guilde des assassins - note : 8,5/10

Le duo Jean-Luc Istin et Sébastien Grenier revient avec le second tome de leur série, La cathédrale des Abymes, un récit qui fait se rencontrer l'héroïc-fantasy d'un seigneur des anneaux et l'ambiance médiévale des Piliers de la Terre.


© Soleil 2019.

 Prenez deux empires opposés et séparés par une faille, une prophétie annonçant la construction d'une immense cathédrale faisant le lien entre les liens et le talent du dessinateur Sébastien Grenier et nous voilà emporter dans un monde dur et violent mais qui nous enchante.

Le bâtisseur Pier de la Vita cherche réparation après avoir été escroqué par le mage Ronfield. Mais le plus grave n'est pas là puisque le mage est aussi à l'origine de la mort de la femme du bâtisseur et d'un de ses enfants. Mais s'il ne veut pas perdre le procès qu'il va intenter, Pier va devoir négocier et choisir entre réparation et vengeance. Ce que sa fille a du mal à accepter.

Sinead a volé l'évangile d'Ariathie qui intéresse beaucoup de monde très puissants. Elle a trouvé refuge à Khyrior, une ville du désert profond, auprès des Druidds. Mais une armée s'est lancée à sa poursuite, emmenée par un homme qu'elle connait bien pour avoir été son formateur et son amant.

Deux récits se chevauchent et se suivent en parallèles pour cette série annoncée en quatre tomes. Le mystère de cette cathédrale à construire et toujours aussi prégnant et on a du mal à croire que nous aurons la satisfaction de la voire se construire au bout des quatre albums. C'est un frustration qui monte tant on prend du plaisir à découvrir ces personnages parfaitement posés, leur passé et leurs combats à venir. Le dessin est d'une beauté fantastique et on n'ose pas croire qu'il suffira de deux tomes pour finir ce récit. Mais ne boudons pas notre plaisir et profitons de la qualité de ces albums.

 

Olympus mons - Tome 5 : ans l'ombre du soleil - note : 7/10

Le monde est en passe de connaître une troisième guerre mondiale. Américains et Russes se dirigent vers l'anomalie, perdue au fond de la mer de Barents. Pendant ce temps, la cosmonaute Elena Chevchenko prend contact avec un androïde qui lui fait le point de la situation : il doit empêcher une autre civilisation extra-terrestre de récupérer l'anomalie et il reste un peu plus de 5 heures avant la destruction de la Terre.


© Soleil 2019.

 Si vous aimez la science-fiction et les récits de Christophe Bec comme Sanctuaire, que vous êtes fan de la série Prométhée, que vous ne soyez pas trop regardant sur les similitudes entre cette dernière et Olympus Mons - un conflit entre Extraterrestre, des flash-backs historiques, un compte à rebours- cette série est faite pour vous. La différence, et elle est de taille, c'est que nous sommes ici à l'avant-dernier tome et qu'une réponse devrait être connue prochainement. Alors fin de l'humanité ou pas ? À moins qu'on ne continue les ressemblances avec Prométhée en prolongeant la série ….

 

Androïdes - Tome 5 : Synn - note : 8,5/10

La série Androïdes entame sa saison 2 avec un cinquième tome signé Louis (couleurs de Stéphane Lamirand) chez Soleil. Le dessinateur de Tessa, agent intergalactique (7 tomes), et de 42 agents intergalactiques (spin off de Tessa, 5 tomes) est dans son élément dès qu'il s'agit de science-fiction. Il le prouve une fois de plus avec cette série pour laquelle il a une contrainte liée à la thématique de la série : l'androïde. L'autodidacte est ici auteur complet pour un des meilleurs albums de la série.


© Soleil 2019.

 Synn est une androïde envoyée dans l'espace pour vérifier la faisabilité d'accueil d'une planète, la TS-234589. C'est une androïde de type "Eternity", capable de s'autogénérer, s'autoréparer. Elle est totalement autonome. Mais sa capacité l'amène a ne pas prendre en compte l'alerte de l'IA du vaisseau qui traverse le champ d'astéroïdes protégeant la planète. Une erreur qu'elle va payer chère, puisque le vaisseau va s'écraser dans ce nouveau monde. Et pendant un instant, sa capacité à s'autoréparer va être retarder : le temps de prendre conscience de la mort ?

Louis fait un gros travail de philosophie avec cet album qui interroge sur la nature qui fait qu'on est humain ou pas. Si la recherche d'immortalité de l'espèce humaine l'a amenée à se robotiser de plus en plus, un androïde peut-il avoir une âme ? C'est cette recherche et ce questionnement qui va parcourir tout l'album et Synn. Si vous n'êtes pas forcément réceptifs à la réflexion philosophique en général, pas d'inquiétude. Le mode narratif employé (qui rappelle les séries à succès de Soleil comme Elfes ou Nains) vous conduit pour une expérience de lecture assez convaincante. L'avenir de l'homme se situe entre l'IA et les androïdes. Louis nous en a convaincu.

 


Les couvertures des 3 albums - © Soleil 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse