Soleil : La cathédrale des abymes T3, Alice Matheson T6, Légende T7, Ekhö monde miroir T9

/ Critique - écrit par plienard, le 14/12/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Ekhö, monde miroir - Tome 9 : Abidjan-Nairobi express - note : 7/10

Fourmille Gratule est réclamée pour venir en aide aux Preschaums. En effet, de mystérieux décès déciment les Preshaums, dans des conditions plus qu'étranges, voire indécentes pour eux : les voilà qu'ils perdent leur pelage entièrement avant de mourir de honte. Est-ce que cela aurait à voir avec une conteuse africaine, Niélé Balaka ? Direction l'Afrique pour Fourmille et Yuri !


 © Soleil 2019.

 Les fans d'Ekhö attendent toujours leur album avec impatience. Ils seront, ici, récompensés avec ce nouvel opus dans reste dans la lignée des précédents. Si les jeux de mots sont une des marques de qualité de Christophe Arleston, on sera moins affirmatif sur un humour parfois graveleux (notamment le passage de la banane). Certes la série s'adresse à un public résolument adulte et masculin, même si ce sont bel et bien les femmes les vraies héroïnes.

Arleston emmène son héroïne en Afrique noire pour un hommage au royaume de la sape et des contes, en jouant sur les codes mythiques des rois de l'habillement africain. C'est drôle, avec une pointe d'ironie.

 

Légende - Tome 7 : Neiges - note : 8/10

C'est un nouveau cycle qui commence pour la série Légende. Créée par Yves Swolfs, et reprise, avec l'accord de son créateur, par Ange et dessinée par Stéphane Collignon.


© Soleil 2019.

 Tristan de Halsbourg a laissé son royaume entre les mains de sa sœur et de son époux Alexandre. Mais cette passation de pouvoir est mal vécue, d'autant que les temps se font difficiles. Les paysans réclament moins d'impôts, et Alexandre n'est pas aussi légitime qu'il pourrait le penser. Quant à Tristan, il ne donne plus de nouvelles depuis qu'il a atteint les Terres du Nord.

C'est une relance assez ambitieuses qu'Ange (Anne et Gerard) entreprennent avec le dessin enthousiasmant de Stéphane Collignon. Ils se mettent bien dans les pas d'Yves Swolfs et apportent avec eux leur sens des intrigues existentielles et politiques et de la dramaturgie avec ici le problème de légitimité pour Alexandre aux yeux des paysans, des soldats mais aussi de sa femme. C'est d'autant plus criant que Tristan est, lui aussi, soumis à ce genre de problème. Pris pour un héritier d'un royaume viking, il va devoir à l'inverse prouver qu'il ne veut pas de ce trône et choisir entre aider l'héritier légitime ou prendre part à une guerre de succession qui ne le concerne pas.

Ce premier tome(du nouveau cycle) promet de belles aventures. Si Yves Swolfs peut être fier de sa série, il peut aussi être fier de la reprise qui est faite. Les fans de la première heure ne devraient pas être déçus.

 

Alice Matheson - Tome 6 : L'origine du mal - note : 7/10

Une sérial-killer, héroïne d'une série de bande dessinée, cela n'a rien de plus incroyable qu'un serial-killer  de série TV. Et pourtant, Alice Matheson a de quoi nous en mettre plein la vue. Pace que pendant qu'elle assouvit sa soif de meurtres dans l'hôpital où elle travaille, une épidémie de mort-vivant se déclare. Alors, elle va se transformer aussi en enquêtrice pour trouver qui est à l'origine du mal.


© Soleil 2019.

 Ce dernier s'est fait attendre. Et c'est Philippe Vandaële qui revient après avoir signé le premier tome et laissé sa place à quatre autres dessinateurs pour les albums suivants.

Jean-Luc Istin, le scénariste, nous révèle tout ce qu'on voulait savoir après avoir éliminer, un a un, les suspects. Et si le responsable nous sera dévoilé, le passé d'Alice fait aussi l'objet de révélation et .. Vous ne voulez quand même pas que je vous dise tout !

Il va falloir affronter les zombies de Jean-Luc Istin pour tout savoir. Faites attention de ne pas vous faire mordre !

 

La cathédrale des abymes - Tome 3 : Quand vient le sage - note : 8/10

Mélange entre Les Piliers de la Terre et Le Seigneur des anneaux, Jean-Luc Istin et Sébastien Grenier forgent un récit à la fois prenant et qui laisse rêveur.


© Soleil 2019.

 Trois destins y sont contés dans ce troisième tome. Celui de Sinead qui va devoir affronter son ancien amant, Seth, devenu mort-vivant et qui veut récupérer l'évangile d'Ariathie qu'elle a dérobé. Elle sera aidée par le sage Brahnann, capable de magie et plus puissant qu'il n'y paraît. Mais le vieil aveugle a dû subir de terribles épreuves pour arriver là où il en ait. Des épreuves, Pier en traverse aussi. Obligé de fuir le mage Ronfield déjà responsable de la mort de sa femme, de son fils et de ses ouvriers, il lui reste sa fille et un projet un peu fou.

Si le dessin de Sébastien Grenier est tout à fait impressionnant et laisse sans voix, cet album est aussi à remarquer par son découpage et son déroulé. De nombreuses digressions, des allers-retours dans le passé, on passe d'un personnage à l'autre sans réelles transitions mais de manière nette et évidente. Le but final apparait pour le lecteur, la cathédrale, mais semble encore long et on se demande comment les auteurs vont pouvoir continuer à nous en mettre plein les yeux. Mais peu importe on est prêt à les suivre.

 


Les couvertures des 4 albums - © Soleil 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse