Soleil : Bob Morane T1, Angel T2

/ Critique - écrit par plienard, le 04/10/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Tags : soleil integrale tome glenat aeropostale bec christophe

Bob Morane - Tome 1 : Les 100 démons de l'Ombre jaune - note : 7/10

S'il est un héros éternel, qui revient tel un phénix, le héros de Henri Vernes (disparu cette année) est sans aucun doute de ceux-là. Plus de 190 romans, près de 90 BD, un film (aujourd'hui perdu), une série télévisée, et l'inévitable chanson d'Indochine - L'aventurier -, Bob Morane a connu tous les médias et vous avez forcément eu l'occasion de le connaître. Après un essai avorté en 2015 par les éditions Le Lombard - Bob Morane renaissance par Dimitri Amand, Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray - le revoici dans une nouvelle aventure inédite par Eric Corbeyran et Christophe Bec, dessinée par Paolo Grella aux éditions Soleil.


© Soleil 2021.

 

Une adaptation extrêmement respectueuse de l'œuvre originale, en témoigne tout d'abord la couverture faisant un hommage évident à l'un des dessinateurs emblématiques de la série BD récemment disparu, William Vance. Ensuite, les décors - la jungle, des châteaux, des temples - et bien sûr les personnages principaux - Ballantine, l'Ombre jaune - sont tous présents. Enfin, le récit allie aventures, futurisme - le clonage d'êtres humains - et science-fiction - extra-terrestres - dans un melting-pot savamment dosé.

Bob Morane et son ami William Ballantine sont parachutés en pleine jungle indochinoise en compagnie d'une troupe de soldats et d'un anthropologue. La mission ? Découvrir le secret qui se cache dans un sanctuaire maudit et d'où proviennent de dangereuses guerrières invincibles.

"L'aventurier contre toutes guerrières, Bob Morane est le roi de la Terre".

 

Angel, le sanctuaire des hérétiques - Seconde partie - note : 7/10

Suite et fin des étranges événements qui bouleversent une bourgade perdue dans les Carpates. Un journaliste, Angel Cimmaron, s'y est réfugié pour écrire tranquillement son livre sur la corruption de pays de l'Est. Mais des phénomènes visant clairement la famille Popescu qui contrôle la ville vont l'amener à enquêter. Clairement, il semble que le passé - des faits vieux de plusieurs siècles avec une secte d'hérétiques - refait surface


© Soleil 2021.

 

Un récit sombre et austère de Christophe Bec, dessiné par Claudio Montalbano, qui pourrait faire un très bon sujet pour un épisode télévisé de la chaîne publique française "Meurtres à ...". De secrets de famille qui  gouverne toute une ville, on ne s'est finalement qui est le véritable méchant de l'histoire. Et qui pose la question : est-on responsables des crimes de ses aïeux ?

  .


Les couvertures des 2 albums - © Soleil 2021.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse