En BD, dites 33 !

/ Critique - écrit par plienard, le 11/05/2015

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

On se consacre aujourd’hui à deux monuments sacrés de la bande dessinée, aujourd’hui best-sellers. Deux classiques , et pas des moindres, qui ont pour points communs de totaliser chacun 33 albums (toute série ne peut pas en dire autant !) et d’avoir été sous le même éditeur pendant un moment. Il s’agit de la série Les Schtroumpfs aux éditions du Lombard et de Papyrus chez Dupuis.

Papyrus, tome 33 – note 8/10

Le petit égyptien vit ici sa toute dernière aventure. Le jeune pécheur, au destin si incroyable, va une dernière fois vivre une aventure fabuleuse qui va le mener jusqu’au trône de Pharaon. En effet, une rumeur, propagée par Pouin et sa femme bavarde Shepti, laisse entendre que Papyrus serait de descendance royale. Cela est inconcevable pour Pharaon qui le condamne à l’exil.


©Dupuis édition 2015.

C’est un monument de la bande dessinée qui arrête en la personne de Lucien De Gieter. Il aura réussi au travers de 38 ans (depuis 1978, date de la première parution en album de Papyrus) à intéresser de nombreux jeunes lecteurs à l’histoire de l’Égypte. Il nous a appris le statut si particulier de Pharaon, véritable dieu vivant, le polythéisme de leur religion et tout son bestiaire fantastique, le tout avec humour et avec des personnages fort sympathiques. Quel garçon n’a jamais rêvé d’être Papyrus ? Qui n’a jamais été amoureux de Théti-Chéri ? Quelle petite fille n’a jamais rêvé d’être la princesse égyptienne ? Qui n’a jamais été amoureuse de Papyrus ?

Cette bande dessinée a fait rêver de nombreux gamins et gamines et c’est avec une certaine émotion qu’on accueille cette fin, qu’on attendait depuis trois ans, et qui en étonnera plus d’un ! Eh oui, Lucien De Gieter a su faire attendre son lectorat pour lui livrer un dernier album qu’on a tous rêvé : Papyrus devenant pharaon ! Le rêve deviendra-t-il réalité ?

 

Les schtroumpfs, tome 33 – note 7/10

Après leur aventure américaine au cinéma, il est un peu normal qu’ils rêvent de devenir des super héros. Et c’est ce qu’il va arriver après avoir découvert un vieux roman dans le grenier du grand schtroumpf. Il raconte l’aventure extraordinaire de schtroumpf le héros, un schtroumpf qui va braver mille dangers pour se baigner dans la source du dragon et devenir invincible.


©Le Lombard édition 2015.

Son histoire va donner des idées à certains des schtroumpfs qui manquent cruellement de confiance. Il s’agit de schtroumpf Bêta, schtroumpf Peureux et schtroumpf Maladroit. Ils décident de partir trouver cette source de super pouvoir et faire taire les moqueurs de leur village.

Une histoire finalement très originale que ce 33ème album. Le village schtroumpf est toujours ce concentré de l’âme humaine, où s’ils sont capables du pire et d’être méchants, cela ne dure jamais longtemps et ils reprennent vite leurs esprits.

Il sera question ici des qualités et défauts de chacun et du dépassement de soi. Ils sont tous plus ou moins catégorisés et au travers de ce périple, trois schtroumpfs vont dépasser leur limite et montrer qu’ils ont aussi des qualités malgré leurs défauts. Chacun est pétri de bons sentiments, évidemment, mais qui demandent à être mis en évidence en poussant chacun dans ses retranchements.

Un bon album, toujours positif, qui convient aux jeunes lecteurs comme au vieux comme moi.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse