7/10Le fils de l'Ursari

/ Critique - écrit par plienard, le 13/05/2019
Notre verdict : 7/10 - Une vie faite d'échecs ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Ciprian est le fils d'une famille de Rom dont le père est momtreur d'ours, un Ursari. Ils parcourent les villes de Roumanie en faisant des spectacles de combat à mains nues contre un ours. Mais une famille de Rom n'est pas plus acceptée en Roumanie qu'en France. Et on leur fait vite comprendre de quitter la ville quand le grand-frère se fait prendre en train de "faire les courses" chez le boucher de la ville. Le problème, c'est que "Mica", la vieille voiture, les a lâchés et qu'ils sont bloqués là. Heureusement, un homme va leur proposer une affaire en or. Du travail en France d'où ils pourront gagner beaucoup d'argent et lui rembourser le prix du voyage. Mais les dés sont pipés et ils ne le savent pas encore.


© Rue de Sèvres 2019.

 

Une fois en France, Ciprian, ainsi que toute la famille, donne toute son énergie à ramener des "zorros" à son père pour l'aider à rembourser la dette. Mais le jeune garçon va être attiré par un "monsieur Enorme" et une madame Baleine" qui jouent un drôle de jeu aux jardins "du Lusquembourg". Totalement hypnotisé par les parties d'échec qu'il découvre, il va en oublier de ramener de l'argent. Mais Ciprian a de réelles pré-dispositions. Et c'est peut-être sa chance.

Tiré d'un roman de Xavier-Laurent Petit, aux éditions Ecole des Loisirs, cette adaptation par Cyrille Pomès (scénario et dessins) et Isabelle Merlet (couleurs) donne une seconde vie à cette histoire qui permet d'ouvrir un peu plus les yeux sur la complexité de certaines situations. On a tous des a-prioris sur les Roms. On les voit menteurs, voleurs, mendiants, profiteurs, sales et habitants dans des conditions insalubres. Cette histoire ne les dément pas totalement mais elle apporte une explication à ces comportements et cette vie.


La couverture de l'album - © Rue de Sèvres 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse