Rue de Sèvres : Couleurs de l'incendie, La Venin T2, Les Spectaculaires T4

/ Critique - écrit par plienard, le 12/02/2020

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Trois très bons récits aux éditions Rue de Sèvres. Cela devient une habitude ...

La Venin - Tome 2 : Lame de fond - note : 8/10

Laurent Astier revient avec son héroïne, Emily, dite La Venin, aux éditions Rue de Sèvres, pour notre plus grand plaisir. Elle continue sa vengeance dans ce tome 2 et se rend à Galveston, toujours déguisée en religieuse, pour investir l'orphelinat et affronter le révérend Allister Coyle. Elle y retrouve l'éclaireur indien qui l'avait aidée à s'enfuir de Silver Creek (voir tome 1) et qui semble la suivre comme son ombre. Mais au moment d'exécuter sa vengeance, une aide inattendue vient sauver le révérend jusqu'à ce que la tempête vient submerger la ville.


© Rue de Sèvres 2020.

 Laurent Astier continue de développer son récit sur plusieurs temps, à l'aide de flash-back qui dévoilent lentement le passé d'Emily. Il sème cependant encore quelques questions sans reponse, comme la présence mystérieuse de cet indien. Après le feu du premier tome, c'est l'eau qui va servir de décor et d'élément rédempteur. Toujours maîtrisés d'une main de maître, le récit et les dessins offrent un fantastique western bien dans l'air du temps.

 

Couleurs de l'incendie - note : 8/10

 Tirée du best-seller de Pierre Lemaitre, Christian De Metter offre une adaptation soignée et valorisante du roman. On en attendait pas moins de cet auteur qui avait déjà signé l'adaptation du roman précédent avec la même réussite (Au revoir là-haut, déjà aux éditions Rue de Sèvres). Cette suite s'annonçait donc comme une évidence. Madeleine Péricourt vient de perdre son père et devient donc l'héritière de la banque. Mais c'est un malheur supplémentaire qui va la frapper, lorsque son fils va se jeter de la fenêtre de l'immeuble familial. Il s'en sortira, mais handicapé à vie, il restera muré dans le silence, sans explication sur son geste. Madeleine mettra cela sur le chagrin causé par le décès de son grand-père. Mais au fil du temps, elle va finir par comprendre que ceux en qui elle pouvait avoir confiance l'ont trahie. Elle va ainsi perdre sa fortune et voir les autres se hisser en haut de l'échelle sociale. Mais elle ne va pas se laisser faire et va se venger.


© Rue de Sèvres 2020.

 Un récit traité de main de maître par Christian de Metter. Si l'histoire est subjugante, le trait du dessinateur offre au récit une ambiance adéquate. On plonge littéralement dans l'histoire et l'époque. Et on découvre en même temps que Madeleine toute les trahisons les unes après les autres. Mais sa vengeance sera proportionnelle aux préjudices subits. De femme bourgeoise, elle deviendra femme du peuple mais gagnera plus notre estime. 

 

Les Spectaculaires - Tome 4 : Les Spectaculaires dépassent les bornes - note : 8/10

Les Spectaculaires - les héros de Régis Hautière et Arnaud Poitevin - vont vivre leur quatrième aventure rocambolesque. Mis à l'épreuve par le gentleman cambrioleur, Arsène Lapin, ils vont participer à la course automobile entre Paris et Berlin avec l'obligation de la gagner s'ils veulent récupérer les papiers que le voleur a dérobé dans le palais de l'Elysée. On a toujours plus d'enthousiasme à lire une nouvelle aventure des Spectaculaires. Les scénariii (de Régis Hautière) sont originaux, et le dessin d'Arnaud Poitevin respire l'esprit du début XXième. Il a su y insuffler une pointe d'humour avec des personnages hauts en couleur et des situations drôlissimes.


© Rue de Sèvres 2020.

 Mais à la différence des autres albums, ce ne sont pas les Spectaculaires qui sont mis en avant dans cet album. Ils subissent les facéties de cet Arsène Lapin, et cette course et ses équipages ne sont pas sans rappeller Les Fous du volant. C'est une des qualités de cette série et de son dessinateur, mettre des références en arrière plan, voir quelques hommages. Et lorsque les Spectaculaires arrivent à la première étape de la course, à Bruxelles, la capitale de la Bande dessinée, toute une série de héros de BD bon remplir les arrières plans comme autant d'hommages et de clins d'oeil. Ne boudez pas de découvrir cette série par trop méconnue.

 


Les couvertures des 3 albums - © Rue de Sèvres 2020.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse