Rue de Sèvres : Le château des étoiles T5, Kamarades intégrale

/ Critique - écrit par plienard, le 15/07/2020

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

La révolution russe romancée. Les voyages dans l'espace idéalisés.

Kamarades, l'intégrale - note : 8,5/10

Benoît Abtey et Jean-Baptiste Dusséaux revisitent la révolution russe et la mort des Romanov sur des suoerbes dessins de Mayalen Goust.

Les éditions Rue de Sèvres vous proposent de rédécouvrir la série KAMARADES, avec l'intégrale des trois albums parus entre 2015 et 2017 (La fin des Romanov, Tuez-les tous, Terre promise).


© Rue de Sèvres 2020.

 Le soldat Volodia vient de tomber amoureux d'Ania. Mais la révolution qui démarre va les séparer. Ania lui cache sa véritable identité et le camarade Joseph Vissarionovitch Djougachvili, qui se fait aussi appeler Staline, est en vérité un agent du tsar, qui va finir par comprendre qui elle est véritablement. Dans cette époque révolutionnaire, Volodia devient un héros du peuple, mais n'adhère pas totalement aux actions de ses camarades. Staline, lui, joue un double jeu et finit par prendre le parti des Rouges, en prenant soin de ne pas laisser de traces derrière lui. Et il va s'arranger pour que Volodia ne retrouve jamais Ania. Mais leur amour réciproque les pousse à croire en d'impossibles retrouvailles.

C'est Roméo et Juliette au pays des Soviets qu'on suit ici avec un bonheur indescriptible. Les personnages sont parfaitement développés. Volodia en chevalier blanc, et Staline avec des "qualités" inhumaines déjà bien présentes.

Les dessins et le travail sur les couleurs, notamment le rouge, de Mayalen Goust donne une dimension d'épopée romanesque au récit qui vous emmène decouvrir les âmes slaves.

 

Le château des étoiles - Volume V : De Mars à Paris - note : 8/10

Les prussiens ont attaqué les Martiaux dont certains ont réussi à s'échapper avec l'aide de Séraphin, Sophie et de leurs amis. C'est maintenant une course-poursuite qui s'engage. Toujours à la recherche du château de étoiles et du roi, ils se dirigent vers les plaines glacées du pôle de Mars. Alors qu'au sein des prussiens, des voix discordantes commencent à se faire entendre sur le traitement infligé aux Martiaux. Mais dans sa quête de vouloir découvrir le château du ciel, Séraphin va provoquer une catastrophe qui pourrait bien sonner le glas de la libération de Mars.


© Rue de Sèvres 2020.

 C'est un nouveau cycle qui débute avec ce cinquième album toujours dessiné et scénarisé par Alex Alice. La série est une petite merveille d'imagination et d'illustrations qui ont fait son succès et qui ne se dément toujours pas.

Dans ce nouveau cycle, Séraphin prend encore plus de volume. Il se rend compte que ses choix ne sont pas toujours les bons, et il a le désir de réparer ses erreurs. De même que les adversaires changent, doit-il pour autant renier en ce qu'il croit être juste ? L'intégrité du jeune homme se heurte aux négociations des adultes. Un cinquième tome dramatique mais extrêmement beau et enivrant, comme toujours.

 


Les couvertures des 2 albums - © Rue de Sèvres 2020.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse