8/10Les Schtroumpfs - Tome 35 : Les Schtroumpfs et les haricots mauves

/ Critique - écrit par plienard, le 19/09/2017
Notre verdict : 8/10 - La fin des haricots ?

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Et c'est une nouvelle aventure des Schtroumpfs, la trente-cinquième (!) que l'on retrouve ici. Cette fois, ils sont confrontés au problème de la mal-bouffe. Cela peut paraître incroyable pour ces mangeurs de salsepareille, mais ne sont-ils pas un petit reflet de notre société ?

Après un hiver extrêmement rude pendant lequel les schtroumpfs ont frôlé la famine, la volonté d'éviter de nouveau cela rend soucieux le grand schtroumpf. Il veut trouver une solution. Et discrètement, il ramène des haricots mauves que le mage Homnibus lui a donné. Ils ont la capacité de pousser toute l'année et malgré de mauvaises conditions climatiques. Mais encore faut-il faire accepter aux schtroumpfs de bien vouloir manger de simples haricots. C'est à quoi va s'atteler le schtroumpf cuisinier avec une réussite qui dépasse les espérances.


© Le Lombard 2017.

 C'est une nouvelle épreuve que le village des petits hommes bleus va affronter. Les haricots mauves sont une solution de facilité et ils deviennent vite indispensables à la nourriture de tous les jours et sont réclamés par toute la population. Toute ? Non, un petit groupe continue de lutter contre l'envahisseur des assiettes avec à sa tête la schtroumpfette qui va s'apercevoir qu'elle ne rentre plus dans sa belle petite robe blanche. Deux mondes vont alors s'opposer, celui des haricots mauves et celui de la consommation diversifiée.

Une critique évidente de notre mode de consommation et de ses ravages, en particulier l'obésité conséquence de la mal-bouffe et du manque d'activité qu'elle entraîne. Un cercle vicieux s'installe qu'il est difficile de briser. L'album traite bien de ce sujet et aborde aussi celui des problèmes climatiques, ou de la mono-culture et de la volonté à aller au plus simple plutôt qu'à l'équilibrer.

Ce tome est aussi le dernier du dessinateur Pascal Garray qui nous a quitté en début d'année 2017. Et les auteurs et les éditions du Lombard lui rendent hommage au travers de ce tome.


La couverture de l'album - © Le Lombard 2017.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse