Le Lombard : Le maître chocolatier T1, Une histoire de France T1

/ Critique - écrit par plienard, le 12/04/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Un bon chocolat avant un bon cours d'histoire.

Le Maître chocolatier - Tome 1 : La boutique - note : 8,5/10

L'auteur de Châteaux Bordeaux (9 tomes chez Glénat), de Clos Bourgogne (2 tomes chez Glénat) et Alto Plano (3 tomes chez Delcourt), Éric Corbeyran, délaisse provisoirement le monde du vin et du café pour celui du chocolat. Avec Le maître chocolatier, on va suivre le début de carrière d'Alexis Carret, un maître-chocolatier doué qui voue sa vie à son métier. Peu valorisé par son employeur, il finit par claquer la porte non par manque de considération qu'on lui accorde, mais plus par principes moraux et éthiques. Il se retrouve alors sans travail au grand dam de ses parents qui espèrent qu'il reviendra dans l'entreprise familiale. Mais la cohabitation avec son père serait par trop difficile. Il préfère tenter l'expérience de la création d'entreprise avec son amie d'enfance, Camille, et Benjamin, un ambitieux touche à tout.


© Le Lombard 2019.

 

Ce premier tome met en place les personnages et les intrigues. En effet, ce triptyque annoncé n'est ni un polar, ni une saga familiale, ni une romance amoureuse, mais elle est un peu tout cela en même temps. Alexis entretient des rapports tendus avec son père et est secrètement amoureux de Camille qui cache aussi un secret mais joue sur l'ambiguïté de ses sentiments. Benjamin, lui, a quelques problèmes avec la pègre et ne serait pas contre séduire Camille. Ce que n'apprécie pas trop Alexis … Mais résumer ce premier tome à une simple mise en place des personnages serait par trop réducteur. Car les auteurs font une belle description du métier de chocolatier et nous donne clairement l'eau à la bouche.

Un premier album complet, intéressant, avec des personnages bien exploités et ce qu'il faut d'intrigues familiale, amoureuse et policière pour le refermer avec l'envie d'en reprendre une nouvelle case …

Chetville est au dessin de cette série avec son trait réaliste qui nous avait déjà régalé sur la série en cours chez Delcourt Crimes gourmands qui se déroule dans les milieux gastronomiques français. On reste sur le même thème.

Ah oui, et on vous a dit que cela se passer à Bruxelles, au pays de la BD et du … chocolat belge !

 

Une histoire de France - Tome 1 : La dalle rouge - note : 8,5/10

Comment et pourquoi en est-on arrivé là ? C'est en substance l'objectif de cette série naissante par Thomas Kotlarek et Jef aux éditions du Lombard. Le duo d'auteur s'associe au philosophe Michel Onfray pour raconter une histoire de France. Vous remarquerez l'importance du déterminant "une" qui est presque le mot le plus important du titre. On est bien en face d'une vision personnelle de l'histoire de France, qui peut être contredite, dont on peut soupçonner certains à-priori de la part des auteurs.


© Le Lombard 2019.

 

À la lecture de ce premier tome, on découvre des événements de l'Histoire qui compose cette histoire. On y ressent une grande érudition, une grande précision et une maîtrise parfaite pour un récit qui happe le lecteur dès les premières cases.

Les réflexions des policiers, au début du livre, seraient-ils les même si il n'y avait pas eu l'empire colonial, l'Algérie … ?

Romain Vicaire a été arrêté pour avoir filmé un attentat. Est-il complice ? Se trouvait-il là par hasard ? Pousse-t-il à la violence en faisant l'apologie du terrorisme ? L'avocat Franck Pirondélis est alors contacté par le père de Romain, célèbre intellectuel, pour éviter de ternir sa réputation. Franck va alors chercher à cerner Romain, à comprendre son quotidien. Il va se rendre chez ses grand-parents qui l'ont élevé.

Ce premier tome impressionne par sa précision et sa justesse. Si on avait un peu peur que l'album ne se transforme en réflexion sur notre société, il n'en est rien. Ceux qui voudront théoriser sur ce sujet, en auront tout le loisir. Mais ce premier tome annonce en premier lieu une enquête de qualité sur l'innocence ou la culpabilité de Romain.

 


Les couvertures des 2 albums - © Le Lombard 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse