Le Lombard : Léonie T2, Ernest et Rebecca T8

/ Critique - écrit par plienard, le 12/10/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Deux héroïnes bien sympathiques aux éditions du Lombard.

Léonie - Tome 2 : La rivale - note : 7,5/10

C'est une toute nouvelle Léonie qu'on retrouve pour le deuxième tome de ses aventures. On l'avait laissée dans le train en partance pour les vacances à côté de Jenifer dans le tome précédent. On retrouve les deux jeunes filles, amies, l'une ayant donné des cours de rattrapage à l'autre, et prêtes pour la rentrée. L'enthousiasme n'est pourtant pas le même. Léonie est  toujours à la recherche de la bonne formule pour se faire des amies, mais son profil et son look de première de la classe n'incitent pas les autres à lui ouvrir les bras. Mais durant les grandes vacances, tout à changer ! Et quand une nouvelle, qui se prénomme Anissa, arrive dans la classe, Léonie s'empresse d'être au petit soin pour elle. Sauf qu'Anissa est une autre Léonie en puissance. Et un affrontement pour la première place va alors les opposer durant la nouvelle année scolaire.

Deuxième tome réussi pour la série parallèle à l'Elève Ducobu dont le personnage fera quelques apparitions ici. Zidrou et Falzar au scénario, Godi aux dessins, le trio donne de l'épaisseur à leur personnage. Si son désir d'être la première de la classe reste ancré en elle, on l'a découvre sous un autre jour, plus ouverte aux autres et en demande aussi d'amitié. C'est une vraie jeune fille avec ses doutes et ses envies, loin du stéréotype de bête de concours que la série L'élève Ducobu lui donne. Les auteurs écornent un peu le mythe de Léonie, première de la classe, pour en faire une personne plus humaine et plus sympathique.

 

Ernest et Rebecca - Tome 8 : Un jour pas comme les autres - note : 8/10

C'est un grand jour pour Rebecca, puisqu'aujourd'hui, elle a 7 ans ! Ce n'est plus une puce. Elle est capable de tout faire, de se débrouiller toute seule … enfin presque. Et comme pour marquer   cette première journée de cette nouvelle vie, elle a décidé qu'elle aiderait tout le monde : François et son mal de ventre (heureusement Ernest est là ! ), le petit chat perdu de M Cailloux, ou partir à la recherche "d'un porte-bonheur de la chance". Et c'est une véritable expédition pour trouver cet objet rare et qui va s'avérer mouvementée et mettre en péril  son amitié avec Ernest.


© Le Lombard 2018.

 C'est le huitième tome de la sympathique série Ernest & Rebecca aux éditions du Lombard. Sur un scénario de Guillaume Bianco et des dessins "chapi-chapo" - à cause de la taille ramassée des deux personnages-titres - d'Antonello Dalena, on retrouve cette drôle d'association entre une petite fille et son microbe (eh oui, vous ne le savez peut-être pas, mais Ernest est un microbe), mais un microbe un peu particulier puisqu'il lutte contre les maladies.

Avec cette série Guillaume Bianco s'éloigne de ses séries gothiques Billy Brouillard et Zizi Chauve-souris, pour une atmosphère plus acidulée et consensuelle mais toujours avec une certaine poésie et un humour assez mordant.

 


Les couvertures des 2 albums - © Le Lombard 2018.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse