Le Lombard : Harden, Les nouvelles aventures de Bruno Brazil T1

/ Critique - écrit par plienard, le 11/12/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Il y a de l'action au Lombard ...

Les nouvelles aventures de Bruno Brazil - Tome 1 : Black program - note : 8/10

C'est un héros mythique qui renaît ici de ses cendres. Arrêté en 1995 (onzième tome), et 18 ans après le tome 10 précédent, c'est un final sanglant pour le héros-titre, Bruno Brazil pour qui son équipe est à moitié décimée. Il reprend du service là où il s'était arrêté. Mais le pauvre est bien mal en point : en pleine dépression d'avoir perdu une partie de son équipe dont son frère, en conflit générationnel avec son fils, le moral est au plus bas. Il va pourtant reprendre son activité en voulant remonter le commando caïman avec les équipiers restant qui ne sont guère en meilleure forme : Whip Rafale est maintenant en fauteuil roulant ; Tony "le nomade" est devenu un chef de gang maori ; et seul Gaucho semble avoir le mieux encaissé le choc, mais ses relations avec Tony sont houleuses.


© Le Lombard 2019.

 C'est une belle reprise que nous propose Laurent-Frédéric Bollée (XIII mystery Tome 6). Il retrouve son compère d'Apocalypse mania, Philippe Aymond (Lady S). Et ce n'est pas un reboot pour cette série, puisqu'elle recommence là où elle se terminait. Ils font largement le ménage en éliminant les méchants mythiques, Ottoma et Rebelle, de ce qu'on pourra appeler le premier cycle de Greg et Vance. Le suspens est de mise. Les relations sont tendues et parfaitement rendues par le dessinateur en grande forme.

 

Harden - note : 8/10

C'est totalement bouleversé que l'on ressort de la lecture de cet album au Lombard par l'auteur complet, scénario et dessin, Joaquim Diaz. Il est d'ailleurs indiqué qu'il ne convient que pour un public averti. En effet, l'album suinte la violence, la haine et la vengeance. Le dessin de Joaquim Diaz est tout bonnement exceptionnel. Son personnage d'Ismaël, ancien soldat revenu de la guerre en Irak est mal en point. Sa seule soupape est sa famille : son neveu et sa sœur chez qui il vit. Mais une vilaine toux et surtout de méchantes visions, résultats d'expérimentation en Irak, lui pourrissent la vie. Mais d'anciennes connaissances du gang qu'il a fréquenté avant l'Irak se rappellent à son bon souvenir. Et ils ne goutent guère son refus de revenir avec eux.


© Le Lombard 2019.

 Un album "coup de poing" dont on ne ressort pas indemne. Le personnage de Joaquim est mystérieux à souhait et ses capacités hors-normes quand il s'énerve interroge le lecteur. Déjà paru en tome 1 en 2013, ce récit est maintenant complet sous forme d'un seul tome de 120 pages. Accrochez-vous, ça va saigner !

 


Les couvertures des 2 albums - © Le Lombard 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse