8/10Face de Lune

/ Critique - écrit par plienard, le 15/01/2019
Notre verdict : 8/10 - Lumineux ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Dans les oublis de 2018, il y a aussi cette intégrale au Lombard.

Si je vous dis Jodorowsky et Boucq, peut-être que certains d'entre vous penseront à la série Bouncer, un videur de saloon manchot. Mais avant cette série, pour laquelle ils sont signés ensemble 9 des 11 albums, le duo mythique avait déjà collaboré pour un récit qu'on qualifiera de "lunaire" façon Jodorowsky. On y retrouve, en effet, toutes les thématiques chères à l'auteur d'origine chilienne, comme la dictature, l'oppression, la religion comme instrument de contrôle des masses populaires, l'opposition violente entre les castes. Tout un univers qu'il transposera aussi dans un space-opéra devenu lui aussi mythique : la caste des Méta-Barons. Mais à l'inverse des Méta-Barons, le personnage central, Face de Lune, est ici son antithèse. Il fuit la violence qui le dégoûte et qu'il exècre. Et pour rien au monde il ne l'utiliserait. Son visage, totalement rond, respire la bienveillance et la gentillesse. Une sorte de bienheureux, pourchassé par une armée prête à tout pour le capturer. Son aura pourrait provoquer des dissidences dans la société. Mais de quelle manière ? Puisqu'il est totalement muet.


© Le Lombard 2018.

 François Boucq est un artiste de la bande dessinée, dont les personnages se reconnaissent entre mille, rien qu'à leur visage. Il parvient, pourtant, à faire ce qu'il n'a jamais plus fait par la suite : un visage lisse, une sorte de boule sans défaut, sans ride, sans agression du temps, un smiley avant l'heure. Rien que sa présence est une injure à tous les autres, et notamment au pouvoir en place. Face de Lune dénote dans cet univers violent et dégénéré, mais il annonce comme un renouveau, un espoir …

Les éditions du Lombard réédite Face de Lune, paru à l'origine dans les pages du magazine (A Suivre), puis sous forme d'un diptyque réuni ici dans une superbe intégrale avec un dossier d'introduction, revenant sur le contexte de cette collaboration inédite (à l'époque) entre ces deux auteurs. Une complicité qui va pousser les auteurs à donner le meilleur d'eux-mêmes.

 


La couevrture de l'album - © Le Lombard 2018.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse