Le Lombard : Duke T5, Le maître chocolatier T3, Gagner la guerre T3

/ Critique - écrit par plienard, le 20/04/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Des BD avec lesquelles on se régale !

Duke - Tome 5 : Un Pistolero, tu seras - note : 6,5/10

Le duo familial Hermann et Yves H continue sa collaboration aux éditions du Lombard avec le cinquième tome de leur série Duke, un western crépusculaire, comme seul peut le dessiner Hermann.


© Le Lombard 2021.

 

Duke et M Swift tentent d'échapper au régiment de cavalerie qui s'est mis en tête de leur voler les 100 000 dollars qu'ils doivent ramener. Leur fuite en avant va semer le chaos.

Dans ce nouvel album, on découvre un peu plus le passé du Duke, et plus exactement comment il est devenu l'homme qu'il est : un homme fait pour manier les armes et semer la mort derrière lui.

Une série où on trouve un salop toujours pire derrière chaque page. Du Hermann, père et fils, dans toute leur splendeur

 

Le maître chocolatier - Tome 3 : La plantation - note : 8/10

La série la plus savoureuse de ces dernières années se terminent aux éditions du Lombard. Ses auteurs - Bénédicte Gourdon et Corbeyran pour le scénario, Denis Cheville aux dessins - mettent donc fin à leur triptyque sur le chocolat.


© Le Lombard 2021.

 

Si la bande dessinée est une spécificité belge, le chocolat en est une aussi. Et c'est peut-être la première fois que les deux se réunissent pour une saga réussie avec le jeune Alexis Cornet qui cherche à se démarquer. Une seule option : le goût. Une seule solution : maîtriser tout le circuit de la fève de cacao jusqu'à la fabrication du chocolat.

Alexis Cornet et sa compagne Manon se donnent les moyens de réussir leur pari, mais ils ne sont pas maîtres de tous les paramètres : leur ami Benjamin, la concurrence étrangère ...

Bien équilibrée, corsée et moelleuse à la fois, cette série nous aura apporter tous les plaisirs : du suspens, de l'amour, de la tolérance, de l'ouverture d'esprit, de l'originalité. Venez goûter, vous y reviendrez.

 

Gagner la guerre - Livre 3 : La mère patrie - note : 7/10

Contrairement à ce qu'il pensait Benvenuto est reçu à Ciudalia comme un héros. Mais il reste le jouet de son maître, Podestat, qui l'utilise pour ses projets ambitieux. Conscient de cela, Benvenuto reste un assassin et surtout un sanguin. Il se moque des conséquences de ses actes et profite du soutien de son protecteur.


© Le Lombard 2021.

 

Une autre série originale des éditions du Lombard avec un personnage iconoclaste, violent, excessif mais sympathique. Malgré son statut d'assassin, on le sent innocent des pouvoirs et des complots qui se trament à son insu.

Une série à l'atmosphère médiévale réaliste avec quelques situations qui prêtent à rire et qui lui donne toute son originalité. Frédéric Genêt est l'auteur complet de cette adaptation du roman éponyme de Jean-Philippe Jaworski.

 


Les couvertures des 3 albums - © Le Lombard 2021.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse