Les Humanoïdes Associés : Sirènes et Vikings T3&4

/ Critique - écrit par plienard, le 10/04/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Les deux derniers tomes du premier cycle.

Sirènes et Vikings - Tome 3 : La sorcière des mers du Sud - note : 7/10

Troisième tome pour la série à thème de Gihef sur l'univers des sirènes études Vikings. Une cohabitation souvent douloureuse et qui surprend parfois par le côté agressif des sirènes. Ce troisième tome reste bien dans cette ambiance, à l'exception des vikings qui y tiennent une place secondaire. On se focalise, ici, sur le monde des sirènes et leurs lois, comme celle d'interdire la présence des Tritons, confinés (un mot à la mode en ce moment) dans leur grotte. Sauf que le pauvre Goldwing est exclu par ses congénères car trop différent. Il porte la marque de la rune Ansuz comme deux autres êtres : la reine des sirènes, Ran, et sa fille Blodughadda. Cette dernière va être chargée de le cacher du roi.


© Les Humanoïdes Associés 2021.

 

Une série toujours aussi plaisante par son graphisme (ici, la dessinatrice italienne Livia Pastore) qui nous plonge dans les vicissitudes du monde des sirènes qui ressemble à s'y méprendre au nôtre : difficile pour les êtres différents ou étrangers d'être acceptés.

 

Sirènes et Vikings - Tome 4 : La vague invisible - note : 7,5/10

Les albums s'enchaînent pour cette série-concept développée par Gihef. Pour ce quatrième tome, c'est Nicolas Mitric qui signe l'histoire d'un roi viking, Hardeknud, qui veut venger la mort de son fils aîné. Tout porte à croire que c'est une sirène qui s'en est chargée et il charge Aasbjorn de mener l'enquête. Mais celui-ci finira la tête tranchée. C'est sa fille, Lydvieg, qui va devoir reprendre l'enquête, contrainte et forcée.

Nicolas Mitric imagine bel et bien une enquête policière dans cet environnement de fantasy.  Il y est question de quête du pouvoir, de reconnaissance et de filiation.  Les apparences sont trompeuses et une femme peut-elle dire la vérité dans un monde d'hommes ? Mais elle trouve du soutien avec le jeune fils d'Hardeknud.

Une enquête superbement mise en dessin par Francesco Trifogli et Maria Francesca Perifano. L'univers de la série y est scrupuleusement respecté.

 


Les couvertures des 2 albums - © Les Humanoïdes Associés 2021.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse