Astérix légionnaire

/ Critique - écrit par plienard, le 15/04/2020

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Soldat Astérix, 1ere légion, 3eme cohorte, 2eme manipule, 1ere centurie !

Avec ce dixième album, les auteurs commencent à prendre le pli de faire voyager nos héros une fois sur deux depuis Astérix et Cléopâtre. Ici, Astérix et Obélix vont s'engager dans la légion romaine dans un but très précis : ramener le petit-ami de la très belle Falbala, Tragicomix, qui s'est fait enrôler de force pour faire la guerre en Afrique contre les armées de Scipion.


© Uderzo.

 Pré-paru entre le 10 novembre 1966 (n°368) et le 6 avril 1967 (n°389) dans l'hebdomadaire Pilote, l'album sera édité en 1967 et adapté en dessin animé en 1985 sous le titre Astérix et la surprise de César (c'est en réalité une combinaison des intrigues d'Astérix gladiateur et Astérix légionnaire).

Alors que nos deux héros partent en forêt chasser le sanglier, ils rencontrent une jeune gauloise pour laquelle Obélix tombe immédiatement amoureux. Bouleversé par cette vision, il ne fait pas attention où il marche et renverse un arbre dans lequel Panoramix est en train de cueillir du gui. Ce qui fait pleurer Idéfix ! De retour au village, ils rencontrent de nouveaux la jeune fille. Toujours aussi ému, Obélix en oublie ses sangliers. Il ne finit même pas son troisième sanglier. Astérix et Panoramix s'inquiètent mais comprennent vite l'origine du mal. C'est la belle Falbala qui le met dans cet état. Il est prêt lui offrir un menhir en cadeau mais grâce aux conseils d'Astérix, il va lui cueillir un bouquet de fleurs de la forêt, au grand dam des romains qui patrouillent silencieusement. Mais Falbala va recevoir un courrier de Condates (Rennes) qui lui apprend que son petit-ami, Tragicomix, est envoyé en Afrique dans les légions romaines. Bien qu'ayant le cœur brisé par l'existence de ce bellâtre, Obélix promet à Falbala d'aller chercher Tragicomix et de le ramener. aussitôt, les deux guerriers gaulois partent  Condates pour se faire enrôler dans la légion au grand détriment de leurs instructeurs, avec d'autres nouveaux engagés.


© Uderzo.

 Alors qu'Idéfix a fait partie de toutes les aventures depuis le Tour de Gaule, Obélix décide, pour une des rares fois, de ne pas l'emmener et le confie à Falbala qui à tôt fait de l'amadouer.

Dans cet album, Astérix et Obélix nous font une démonstration de toute l'amabilité gauloise. On retrouvera quelques-uns des peuples qu'Astérix à déjà rencontré (des Goths, un égyptien, un breton), mais aussi des prochains à venir (un grec, un belge). L'occasion de faire quelques blagues (belges et autres) et de remettre deux sous à la musique sur la goût de la cuisine avc le breton qui est le seul à apprécier la cuisine de la légion (blé, lard et fromage).

Comme à l'accoutumée, la citation "Alea jacta est" (p42, le sort en est jeté) est présente, mais alors que l'album précédent avait été bien pauvre (une seule citation latine), les amateurs vont pourvoir se faire plaisir : "Quomodo vales" (p 10, comment allez-vous ?) ; "Timéo danaos et dona ferentes" (p17 et 38, je crains les Grecs, même lorsqu'ils font des offrandes) ; "Vis comica" (p28, le pouvoir de faire rire) ; "Quo vadis" (p36, qui va là ?) ; "Dignus est intrare" (p39, il est digne d'entrer) ; "Cogito ergo sum" (p41, je pense, donc je suis).

si les erreurs sont quasi inexistantes maintenant, on peut quand même remarquer que le caleçon du légionnaire de la page 43 n'est pas réellement réglementaire (puisqu'il ne sera inventé qu'au XIXème siècle !

Un bon Astérix se mesure aussi à ses caricatures. Si on retrouve l'acteur Jean Marais (1913-1998) sous les traits de Tragicomix, c'est la première fois que Pierre Tchernia (réalisateur et homme de télévision, 1928-2016) sous les traits d'un général romain. Enfin, les pirates nous jouent un remake du "radeau de la méduse" ce qui laisse Barbe-Rouge complètement "médusé".

Une dernière nouveauté dans la scène du banquet final ou Assurancetourix n'est pas attaché à une branche mais ligoté dans sa cabane dans l'arbre. Mais savez-vous pourquoi ?

 

Apparition de nouveaux personnages gaulois :

Falbala

Plantaquatix, qu'on ne voit pas

Tragicomix

 

Apparition des personnages  :

Plazadetoros

Faupayélatac

Mouléfix avec une coupe Tintin

Chiméric

Figuralégoric

Courdeténis

Acidcloridrix, surnommé HCL (c'est la formule chimique de l'acide chlorydrique)

 

Apparition de nouveaux personnages romains :

Processus

Hotelterminus

Belinconnus

Cédupeuojus

 


© Uderzo - © Dargaud.

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse