Astérix gladiateur

/ Critique - écrit par plienard, le 06/04/2020

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Il y en a encore qui osent aller en Italie !

Ce quatrième album, Astérix gladiateur, publié en 1964 à 60 000 exemplaires, est pré-paru dans le journal Pilote entre le 22 mars 1962 (n°126) et le 10 janvier 1963 (n°168). 


© Uderzo.

 Le préfet Caligula Alavacomgetepus débarque au camp de Petibonum avec une idée bien en tête, faire un cadeau à César lors de son séjour à Rome. Voulant éviter les banalités comme le calepin en marbre pour noter ses rendez-vous, il a eu une "idée géniale", celle de ramener un des irréductible gaulois. Et c'est Assurancetourix qui va être enlevé alors qu'il se balladait dans la forêt. Prévenu par le jeune Keskonrix, les villageois vont alors attaquuerle camp romain pour venir libérer leur ami. Mais trop tard. Il est déjà route pour Rome. Astérix et Obélix vont alors décider d'aller secourir leur ami, en prenant le premier bateau qui passera à l'horizon et inventé par la même le premier bateau-stop de l'histoire ! Et c'est un navire phénicien avec Epidemaïs et ses associés qui vont les embarquer. Le voyage ne sera pas trop monotone, puisqu'ils auront la chance de rencontrer quelques animations avec des pirates. Mais une fois arrivé à Rome, le plus dur commence : comment retrouver Assurancetourix ?

C'est dans ce quatrième épisode des aventures d'Astérix et Obélix qu'on retrouve pour la première fois les personnage d'Agecanonix et d'Epidemaïs, et surtout les personnages qui deviendront pour ainsi dire incontournables, les pirates ! Clones des personnages créés par Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon dans le premier album de Barbe-Rouge, Le Démon de Caraïbes, ils n'ont pour l'instant pas d'identité.

Et si on parle des pirates, il y a forcément les locutions latines de Triple-Patte. Ici "Vanitas vanitatum et omnia vanitas" (Vanité des vanités et tout est vanité). On retrouvera aussi les fameuses Aléa jacta est (le sort en est jeté, p11) et surtout les historiques revues et corrigées par Goscinny et Uderzo, Tu quoque fili (Toi aussi, mon fils) qui sont les derniers mots de César quand son fils Brutus le poignarde, et la citation Veni, vidi, Vici adaptée en Veni, vidi t je n'en crois pas mes yeux. Et n'oublions pas "panem et circenses" (p38, du pain et des jeux) et "plaudite, cives" (p40, citoyens applaudissez !).


© Uderzo.

 Si la série se déroule dans un environnement historique, les auteurs n'hésitent pas à introduire des notions plus contemporaines comme les HLM qui se transforme en Habitations Latines Mélangées. Des références cinématographiques sont aussi à trouver dans la représentation de scmbats de gladiateur (Spartacus, 1960, de Stanley Kubrick) ou la course de chars (Ben-Hur, 1959, de William Wyler). Mais la bande dessinée peut aussi vous apporter quelqes notions de la culture romaine qui fourmille ici avec l'Insula, ou la séquence aux thermes romains (apodyteriun, sudorium, caldarium, frigidarium).

Toujours à la recherche de la petite bête, il n'aura pas échappé à certains d'entre vous que le camp de Petibonum s'est transformé en Petitbonum (p9, case 10). Plus difficile à trouver pour les jeunes lecteurs, la caricature de Georges Fronval (1904-1975, journaliste, dessinateur humoristique et romancier) en préfet Alavacomgetepus.  

 

Apparition de nouveaux personnages gaulois : 

Keskonrix

Agecanonix pas encore nommé

Plaintcontrix 

Apparition des personnages  : 

Epidemaïs

Barbe-rouge, pas encore nommé

Triple-Patte, pas encore nommé

Baba, qu'on ne voit pas mais qu'on "entend"  

 

Apparition de nouveaux personnages romains : 

Caligula Alavacomgetepus

Gracchus Nenjetépus

Caius Obtus

Briseradius

Brutus

 

Astérix gladiateur
© Uderzo - Dargaud.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse