7/10Vertiges nocturnes

/ Critique - écrit par plienard, le 20/04/2019
Notre verdict : 7/10 - Ca vole haut ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

La Terre est sur le point d'être envahie. Un complot se trâme dans lequel un magicien, Cempiés, serait à l'origine. Lucia et Lucio font partie de ce plan mystérieux à leur corps défendant. Alors qu'ils ne se connaissaient avant et depuis qu'ils ont assisté et participé à une représentation du magicien, ils se transforment la nuit en oiseaux énormes. Et ils vont essayer d'aller l'encontre de ces transformations et d'empêcher Ciempés de mettre à exécution son plan.


© Glénat 2019.

 Salvador Sanz est un auteur argentin, digne héritier d'un Alberto Brescia. Il nous emmène dans un conte fantastique et horrifique aux accents baroques où l'espèce humaine se retrouve face à une nouvelle forme animale. C'est d'une beauté assez captivante. Le dessin de ses monstres-oiseaux inspire le respect et l'ambiance n'est pas sans rappeler un film d'Hitchcock.

Au travers de ce récit, on ressent les thématiques des artistes argentins qui pointent leur doigt comme la dictature des masses, la guerre et ses tortures, l'embrigadement qui se cachent derrière l'image du magicien qui manipule les consciences et les esprits.

Un grand album au format comics ….

 


La couverture de l'album - © Glénat 2019.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse