Glénat : Terra prohibita T1, UCC Dolorès T3

/ Critique - écrit par plienard, le 24/02/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Révolution verte et féminine

Terra prohibita - Tome 01 - note : 8/10

Venez plonger dans l'enquête de la superbe Valérie Kerveillan de la disparition d'un fiancé qui va l'emmener dans la zone de quarantaine du grand Palais.


© Glénat 2021.

 

Cette histoire, annoncée en deux tomes, de Denis-Pierre Filippi (scénario) et Patrick Laumond (dessins), aux éditions Glénat, plaira par son incroyable univers mêlant période victorienne et révolution verte. Placez l'intrigue à Paris, et vous aurez là la richesse de l'univers qui y est développé. Un environnement dans lequel des personnages complexes évoluent. À commencer par ce Dorian Singer, dont on ne sait s'il est un serial killer à ses heures perdues ou à temps plein.

Le tout est magnifiquement dessiné par Patrick Laumond qui montre un talent incroyable dans les dessins au style à la fois baroque et coloré. On en prend plein les yeux et on en redemande.

 

U.C.C. Dolores - Tome 3 : Cristal rouge - note : 7,5/10

Didier Tarquin est éternellement lié à son héros rouquin Lanfeust. Alors quand il dessine et scénarise les aventures d'une héroïne rouquine, on serait enclin à penser qu'il part dans la facilité. Ce troisième épisode nous donne tord. Avec sa femme, Lyse, ils signent la fin du premier cycle d'un space-opéra très rock'n roll. Et on démarre d'entrée avec une scène qui devrait faire frémir d'envie les jeunes lecteurs avec des dialogues plutôt crus. La suite est une succession d'actions menées tambour battant. Les auteurs emmènent leurs personnages - Mony et Kash - dans les méandres d'une lune morte à la recherche du père de la jeune femme.


© Glénat 2021.

 

Une fin en apothéose, ou les révélations sur Mony sont surprenantes, dans un maelstrom d'affrontements plus ou moins clairs. Gare à celui qui aurait oublié les épisodes précédents ; une petite révision est nécessaire pour bien comprendre ce qu'il se passe. Une héroïne badass par excellence qui renvoie Albator et Han Solo à l'hepad.

 


Les couvertures des 2 albums - © Glénat 2021.

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse