Glénat : Le roi des bourdons, Super Mickey

/ Critique - écrit par plienard, le 14/10/2019

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Histoires de super héros.

Le roi des bourdons - note : 8/10

Le roi des bourdons est, à l'origine, une série de six petits tomes auto-édités par David de Thuin entre 2005 et 2007. L'album qui nous intéresse ici reprend l'intégrale de ces albums, totalement redessinés et réécrit avec une conclusion supplémentaire et est édité dans la collection 1000feuilles des éditions Glénat.


© Glénat 2019.

 Un récit qui n'a rien perdu de son intérêt dans lequel Zola Vernor est un jeune auteur de bande dessinée qui voudrait se faire éditer par les éditions Chatterbooks qui privilégient la série d'un super-héros nommé Hyperclébard. En attendant, il y travaille comme manutentionnaire. Lorsqu'un jour, il va sauver un bourdon de la noyade. En remerciement, tous les bourdons vont l'envelopper pour lui permettre de voler et vont lui fournir de la gelée royale pour le fortifier. Il va devenir ainsi un vrai justicier.

Si derrière Le roi des bourdons, on voit bien une critique du monde de l'édition, le récit de David de Thuin, qui n'a pas pris une ride, est beaucoup plus complet et aborde des sujets aussi variés que l'uniformisation du travail, la maladie ou la drogue. Des sujets sérieux traités avec un humour à la fois tendre et sensible.

 

Super Mickey - note : 7/10

Chez Glénat, on continue d'offrir l'opportunité aux auteurs européens de décliner "leur" Mickey. Et pour Pieter de Poortere, les aventures de Mickey (et Dingo) se font sans texte et parole. Seul le dessin donne un sens à l'histoire qui est expurgée de tout dialogue.


© Glénat 2019.

 C'est ainsi qu'on découvre qu'une météorite tombe dans le jardin de Dingo et irradie ses haricots. En les mangeant, il va se retrouver en possession de super-pouvoirs. Il va en profiter pour porter secours à toute la population, de la famille escargot qui traverse une voie ferrée à la mairie qui brûle, et évidemment arrêter l'affreux Pat Hibulaire qui s'est échappé de sa prison. Mais bien qu'en possession de super-pouvoirs, il reste le Dingo qu'on connait, avec sa maladresse et sa malchance. C'est ainsi qu'il va laisser tomber ses haricots "magiques" en survolant le zoo de la ville. Et lorsque Mickey va faire le rapprochement entre son meilleur ami et le super-héros qui protège la ville, il  ne va pas hésiter à lui venir en aide. Et bientôt Super Mickey et Super Dingo vont parcourir la ville même sans super-pouvoirs.

Un dessin enfantin, presque naïf, c'est la  marque de Pieter de Poortere. Il signe une histoire originale et divertissante qui emprunte bien sûr les codes classiques des histoires de super-héros mais aussi avec les caractéristiques des aventures de Mickey et de ses personnages. Il le fait à sa sauce comme s'il faisait un Dickie (prix du meilleur album néerlandophone de l'année 2011). On conclura en disant que c'est un album qui laisse sans voix.

 


Les couvertures des 2 albums - © Glénat 2019.

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse