Glénat : Mickey !

/ Critique - écrit par plienard, le 23/02/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 5 minute(s) - laisser un commentaire

MICKEY ET L'OCEAN PERDU - Note : 8/10

Il est des auteurs qu'on aime retrouver et dont on apprécie particulièrement le travail. Denis-Pierre Filippi et Silvio Camboni sont de ceux-là. Les auteurs de Gargouilles (7 tomes, série terminée aux Humanoïdes associés) et les Mondes cachés (2 tomes, série en cours aux Humanoïdes associés) suivent les pas de Trondheim et Keramidas, Tebo, Cosey, ou encore Régis Loisel pour proposer LEUR aventure de Mickey, dans la collection Créations originales des éditions Glénat.


© Glénat 2018.

 Mickey, Minnie et Dingo sont des récupérateurs. Ils cherchent les épaves de l'ancienne guerre et récupèrent leur ressources. Les conditions sont difficiles et la concurrence âpre, notamment celle de Pat Hibulaire qui n'hésite pas à mettre leur vie en danger pour récupérer les ressources avant eux. Nos trois amis  vont alors répondre à une annonce pour mettre la main sur un artefact qui se trouve au fond de l'océan.

Denis-Pierre Filippi et Silvio Camboni apportent leur univers dans celui de Mickey. Un univers steampunk qui rebat aussi les cartes entre les personnages. Un Pat Hibulaire qu'on attend pas comme cela. Le dessin fouillé et riche de Silvio Camboni fait merveille et offre à Mickey de pouvoir s'exprimer dans un autre univers.

 

MICKEY MALTESE - note : 6,5/10

Si certains apportent font vivre des aventures à Mickey et consorts dans leur univers personnel de prédilection, d'autres restent plus traditionnel ou confrontent le personnage de Disney à d'autres univers établis et existant. C'est le pari un peu osé de Bruno Enna (scénario), Giorgio Cavazzano et Sandro Zemolin (dessin) qui emmènent Mickey dans l'univers de Corto Maltese. Mickey, dans un style très traditionnel (du journal de Mickey qu'on connaît bien) va vivre une histoire de Corto qui ressemble à s'y méprendre à la première aventure du personnage d'Hugo Pratt, La ballade de la mer salée. Loin d'y voir un plagiat, on peut ici parler d'un hommage à deux icônes de la bande dessinée qui n'auraient jamais pu se rencontrer autrement.


© Glénat 2018.

 Les auteurs, italiens, sont des habitués de la petite souris, puisqu'ils ont travaillé pour Disney. Cette histoire, parue initialement au printemps 2017 en Italie vient naturellement compléter la collection qui rend hommage à Mickey aux éditions Glénat, et qu'on pourrait surnommé, Mickey vu par …

Mickey Maltese est retrouvé ligoté sur un radeau dérivant au milieu du Pacifique. Son sauveur n'est autre que Patspoutine qui a enlevé ??? Afin d'en réclamer une rançon. Mais le pirate s'est bien gardé de le dire au terrible moine noir qui fait régner la terreur. Sûr qu'il ne sera pas content s'il apprend cet enlèvement. Mais comment Mickey Maltese connaît ses hommes peu recommandables ?

Fan de Corto Maltese ? Vous pourriez y découvrir une étrange adaptation de sa première aventure.

Fan de Mickey ? Tout dépend de quel Mickey. Un graphisme traditionnel pour une aventure qui convient bien à ce héros positif.

Fan des deux ? Cet album est une sorte d'ovni qui peut déconcerter mais dont le mélange des genres offre une histoire somme toute agréable.

 

MICKEY MOUSE par FLOYD GOTTFREDSON - Tome 1 - note : 8,5/10

A l'instar de Donald Duck avec la Dynastie Donal Duck les éditions Glénat proposent de découvrir les premières histoires de Mickey mais surtout l'intégralité de celles de Floyd Grottfredson dans leur ordre chronologique. Et dès la première histoire, c'est un petit choc pour ceux qui n'ont jamais connu ces premières histoires. On est loin du personnage lisse et toujours net de notre époque. On découvre ici une souris prête à partir à l'aventure - ce qui n'est pas le plus étonnant - mais surtout prête à la bagarre et qui n'hésite à être politiquement incorrect.

La première aventure - La vallée de la mort - voit Mickey et Minnie se bagarrer sans cesse contre l'avocat véreux Chicaneau et son homme de main Pat Hibulaire pour récupérer une carte au trésor que Minnie a hérité du vieux Mortimer et qui doit les conduire jusqu'à une mine d'or dans la Vallée de la Mort.


© Glénat 2017.

 Sous forme de strip de 3 - 4 cases, on va suivre cette folle et énergique aventure ou tout les mauvais vont être possibles. C'est rocambolesques, drôles, mais surtout c'est rapide. A chaque strip, on a presque droit a un événement. Peu de moment pour souffler. Et même si on sent le coté old school et parfois un peu désuet, il faut bien avouer qu'on plonge littéralement dedans et qu'on est tenu en haleine. Est-ce que Mickey et Minnie réussiront à récupérer la carte aux trésors ? Parviendront-ils échapper à Chicaneau et Pat ? Vont-ils trouver la mine ? Qui est ce mystérieux "Renard" qui vient aider Mickey dans les moments difficiles ?

La seconde grande aventure met mickey en émoi. Minnie se fait ouvertement draguer par un nommé Roublard et profite des problèmes d'argent de son père pour lui demander sa main. Minnie se sent obliger d'accepter mais espère que Mickey viendra à son secours. Mais la pauvre souris est désabusée et après plusieurs tentatives de suicide ratées, il comprend que Roublard est un vil gredin. Mickey va alors tout faire pour révéler sa vraie nature.

Mickey va aussi affronter le coriace Kat Nipp, un sacré matou qui s'est installé tout près de chez lui. Il lui en fait voir de toutes les couleurs, mais Mickey ne se laisse pas démonter.

Ce recueil est l'occasion de découvrir un Mickey qu'on ne verrait plus aujourd'hui. Moins consensuel que maintenant, il s'autorise des réflexions ou des actions qui pourraient provoquer des vagues d'indignations à notre époque. Les grandes aventures sont introduites par un petit dossier d'une page très intéressant qui en souligne les caractéristiques. Mieux fait que pour Dynastie Donald Duck, à mon sens, ces introductions sont pertinentes et ouvrent l'esprit du lecteur. On pourrait même dire qu'elles sont indispensables.

Tous ces récits reflètent ainsi leur époque, celle de la grande dépression. Prohibition, recherche de la propriété, et si la fin apportent une morale positive, certains sujets traités ne sont plus de mise à notre époque et dans la maison Disney : le suicide et d'autant plus celui de notre héros.

Ce premier livret est sorti en novembre 2017 et un second doit paraître en avril 2018.


Les couvertures des 3 albums - © Glénat 2017 & 2018.

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse