Grand Angle : Detox T2, Marius(2eme partie)

/ Critique - écrit par plienard, le 27/11/2020

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Marius - 2ème partie - note : 7/10

Si ce n'est pas facile d'adapter un roman de Marcel Pagnol, tellement l'auteur est ancré dans l'imaginaire collectif, le premier épisode de la trilogie Marius-Fanny-César est sans aucun doute un des plus périlleux. Car non seulement il y a les romans, mais il y a aussi le film et la fameuse partie de cartes immortalisée par le film d'Alexander Korda avec Raimu.


©  Grand Angle 2020.

 

Un écueil plutôt bien franchi par les auteurs de cette adaptation : Serge Scotto et Éric Stöffel, et dessiné par Sébastien Morice.

Mais tout comme le film (je n'ai pas lu les livres, et je m'en excuse), c'est bien le personnage de César qui dévore la page. Marius passant pour un jeune rêveur.

On regrettera peut-être les couleurs un peu trop sirupeuses qui donnent à cet album une impression d'histoire à l'eau de rose. Mais ce premier épisode n'est pas seulement une histoire d'amour entre Marius et Fanny, elle est aussi un dilemme pour Marius, écartelé entre cet amour et son envie de naviguer à travers le monde.

 

Détox - Livre 2 - note : 7,5/10

Si vous aviez envie de faire un stage détox en plein milieu de l'Auvergne, ce livre n'est peut-être pas celui qu'on doit vous conseiller. Mais si vous avez envie de découvrir ce qui se cache derrière ces expériences "extrêmes", et de vous payez une bonne tranche de rigolade, cette seconde partie de l'histoire de Jim et Antonin Gallo, aux éditions Grand Angle, est faite pour vous.


©  Grand Angle 2020.

 

Mathias d'Ogremont se réveille difficilement en pleine nature. Pourquoi est-il là ? Qu'est ce qui a bien pu se passer hier pour qu'il soit dans cet état ? Et petit à petit, les souvenirs ressurgissent. Et encore plus rapidement quand un homme sort de sa tente.

Mathias était au bord du burn-out. Il décide alors de faire un stage de détox. Mais était-il prêt à totalement déconnecter ? à vivre dans la nature ? à jeûner pendant plusieurs jours ? à voir débarquer un car de ...

Je ne vous raconte pas le meilleur tant les situations iconoclastes et drôles vont s'enchaîner. Une histoire sur la recherche de soi, sur comment ralentir et retrouver un sens à sa vie. Ça ne réussit pas toujours, et cela met parfois dans des situations inconfortables. Mais cela fait des souvenirs.

 


Les couvertures des 2 albums - © Grand Angle 2020.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse