Glénat : Adventureman T1, Les enquêtes de Lord Harold T2

/ Critique - écrit par plienard, le 11/03/2021

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Adventureman - Tome 1 - note : 8/10

Terry Dodson et Matt Fraction sont des auteurs de comics. Les super-héros - X-Men, Spiderman, Fantastic four, Hawkeye - n'ont pas de secrets pour eux. Ils nous proposent, ici, un nouveau super-héros (tiens, tiens, original !) mais sous forme d'hommage dans un style Pulp rafraichissant.


© Glénat 2021.

 

Adventureman va livrer son combat final contre le Baron Bizarre. Si tout se passe comme il se doit, le mal va bientôt être éradiqué. Il n'y a pas à s'inquiéter, le bien triomphe toujours du mal. Mais pourtant, pas cette fois. C'est donc bel et bien le dernier album que Tommy, indigné, tient entre ses mains. Sa mère, Claire, tente bien de le convaincre qu'il n'y aura pas de suite jusqu'à ce qu'une mystérieuse femme dépose une édition inédite dans sa librairie. La fiction devient réalité.

Un comics original, bourré d'humour et de références au genre comics, bien sûr, mais aussi Pulp. Une manière de se moquer tout en rendant hommage. L'album est pêchu, avec la sculpturale Claire, dans une famille de 6 soeurs. De mère libraire malentendante, elle va alors devenir une héroïne badass avec 40 cm de plus et une ouïe impeccable.

Les auteurs ajoutent tout un univers qui vient donner du piment à cette histoire comme cette famille juive qui doit se réunir toutes les vendredi soir.

 

Les enquêtes de Lord Harold, douzième du nom - Tome 2 : Trois petites souris - note : 8/10

Nouvelle collaboration pour le duo du Train des orphelins (8 tomes chez Grand Angle) et du Cimetière des Innocents (3 tomes chez Grand Angle), Philippe Charlot et Xavier Fourquemin, aux éditions Vents d'Ouest, avec le second tome de leur nouvelle série, Les Enquêtes de Lord Harold, douzième du nom, et qui vient clore le premier cycle.


© Vents d'Ouest 2021.

 

Lord Harold est un jeune aristocrate qui veut faire carrière dans la police. Il intègre la police dans l'un des plus mal famés quartiers de Londres : Blackchurch. Il doit prouver à ses collègues et à son milieu qu'il y a sa place. Et les plus difficiles à convaincre ne seront pas forcément ceux qu'on croit. Ses manières dénotent dans cet environnement populaire où la pègre est tenue par la Mystérieuse, et les trois jeunes femmes qui la secondent.

Si le personnage de Lord Harold apparaît un peu niais dans cet univers de l'entourloupe, il ne faut pas s'y fier. Il présente lui aussi une certaine malice, et un sens de la déduction qu'un Sherlock Holmes lui aurait envié.

L'art de Xavier Fourquemin à dessiner les époques anciennes et l'époque victorienne en particulier n'est plus à présenter. On plonge facilement dans l'ambiance avec des personnages bien campés. On voit bien venir l'astuce sur la Mystérieuse ou sur l'identité du coupable, pourtant on se laisse agréablement emmener dans cette enquête où Lord Harold ne ménage pas sa peine et montre une belle énergie.

 


Les couvertures des 2 albums - © Glénat 2021 & Vents d'Ouest 2021.

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse