7/10J'ai pas volé Pétain mais presque ...

/ Critique - écrit par plienard, le 06/08/2014
Notre verdict : 7/10 - Un Pétain qui a la poudre d'escampette

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Les éditions Gallimard nous ont proposé un nouvel album de Bruno Heitz.

Après J’ai pas tué de Gaulle, mais ça a bien failli, l’auteur Bruno Heitz est de retour avec son personnage Jean-Paul qui est, à nouveau, embarqué dans une drôle de galère.


DR.

À la suite d’un héritage de sa tante lorraine, voilà Jean-Paul propriétaire de plusieurs garages. Par hasard, il rencontre un policier à qui il avait eu affaire il y a 10 ans (voir J’ai pas tué de Gaulle, mais ça a bien failli) qui lui trouve un client pour louer son garage libre, un notaire de Nancy. Et en plus, la secrétaire, elle est gironde. Tout semble sourire à Jean-Paul. Un peu trop peut-être.

 

Les histoires de Bruno Heitz ont toujours ce côté vintage si plaisant. Ça rappelle les vieux films de papa ou les dialogues sont fleuris et où les mecs ont de la gouaille. Ça fleure bon l’ancien temps. Et cette fois, le récit est tiré d’un fait divers réel, le vol du cercueil de Pétain. Quand la réalité dépasse la fiction.


DR.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse